Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

Economie

La webcam qui n'aimait pas les Noirs

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 23/12/2009

Une vidéo, diffusée sur YouTube, démontre que les dernières webcams à reconnaissance faciale de Hewlett-Packard ne réagissent pas lorsqu'un Noir entre dans leur champ de vision.

Les dernières webcams à reconnaissance faciale de Hewlett-Packard ont un problème : elles ne réagissent pas lorsqu’un Noir entre dans leur champ de vision. Et le constructeur informatique l’a reconnu. "HP est raciste, voilà je l’ai dit", conclut goguenard dans une vidéo sur YouTube Desi Cryer, un employé noir américain qui a conduit un petit test.


Avec une collègue - blanche -, ils ont posté, le 10 décembre sur la célèbre plateforme d’échange, une vidéo qui démontre que la webcam en question ne réagit que lorsqu’elle reconnaît la "bonne" couleur de peau. Desi Cryer a beau bouger dans tous les sens, rien ne se passe.


Un pavé dans la mare qui ne pouvait pas échapper aux internautes toujours friands d’histoire aux relents de racisme. Près de dix jours après avoir été postée, 500 000 personnes ont vu la vidéo et 4 500 commentaires ont été laissés sur la page. Sur le service de microblogging Twitter, les réactions n’ont pas non plus tardé à se multiplier comme des petits pains virtuels. Les accusations de racisme se mêlant à des remarques plus humoristiques sur le "degré de noir qu’il faut être" pour être ainsi ignoré. "Est-ce que le président Obama pourrait s’en servir ?", ironise l’un d’eux.

HP remercie Desi

Face au buzz négatif grandissant, Hewlett-Packard n’est pas resté silencieux. Dans un communiqué publié sur son blog en début de semaine, le constructeur remercie "les auteurs de la vidéo pour avoir isolé ce problème technique". La société explique que dans "certaines conditions de luminosité, la webcam a dû mal à reconnaître certains contrastes".

Les auteurs de la vidéo eux-mêmes se sont étonnés du succès de leur démonstration. "On trouvait cela drôle, et notre but n’était pas de lancer une campagne anti-raciste contre HP", soulignent-ils. Au final, cette histoire a même peut-être fait une victime collatérale : la femme de Desi Cryer. Ce dernier a acheté ce même ordinateur avec cette même webcam à sa femme comme surprise de Noël et s’en vante dans la vidéo. Vu le succès, l’effet de surprise risque d’être réduit à néant.

Première publication : 23/12/2009

COMMENTAIRE(S)