Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

Amériques

Le Sénat approuve la réforme de l'assurance-maladie d'Obama

©

Vidéo par France 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/12/2009

Mesure phare du programme de Barack Obama, la réforme de la couverture maladie américaine vient d'être adoptée au Sénat par 60 voix contre 39. Le texte devra être ensuite fusionné avec celui voté par la Chambre des représentants.

AFP - Le Sénat américain a adopté jeudi matin à 07H00 (12H00 GMT) le projet de loi sur la couverture maladie, l'une des mesures clés du programme de réforme du président Barack Obama visant à rendre l'assurance santé plus accessible aux Américains.


Ce vote final met un terme à plusieurs mois de négociations entre la majorité démocrate du Congrès et la Maison Blanche, ainsi que de nombreuses discussions avec l'opposition républicaine.

Le texte, approuvé sans surprise, devra ensuite être fusionné avec celui déjà voté à la Chambre des représentants le 7 novembre. Une version définitive devra ensuite être envoyée au président Obama pour promulgation d'ici à la fin du mois de janvier.



Les 60 sénateurs de la majorité se sont mis d'accord sur un texte de compromis en votant dès lundi sur la clôture des débats. Aucun des 40 républicains n'a voté avec la majorité.

Le chef de la majorité démocrate Harry Reid bénéficie donc des 60 voix sur 100 dont il a besoin pour s'affranchir de toute opposition de la part des républicains.

La réforme, sur laquelle plusieurs générations d'hommes politiques depuis le président Theodore Roosevelt (1901-1909) ont planché sans pouvoir la concrétiser, devrait marquer la présidence de Barack Obama.

Combien coûte la réforme ?
Dans un entretien accordé au Washington Post mardi, M. Obama a dit "ne pas soutenir le projet de loi (seulement) du bout des lèvres". Selon M. Obama, qui assure que l'essence de la réforme n'a pas été altérée, le Sénat a accompli "95%" de ce qu'il avait promis. Le président a ainsi écarté les critiques selon lesquelles le texte, trop édulcoré par les divers compromis, ne serait pas conforme à ses aspirations.

Le projet de loi du Sénat, contrairement à celui de la Chambre, ne prévoit pas la création d'une caisse d'assurance maladie gérée par l'Etat fédéral qui aurait été mise en concurrence avec les assureurs privés, une disposition surnommée "option publique".

L'aile droite du parti démocrate a longtemps bataillé et finalement obtenu satisfaction pour exclure l'option publique du projet de loi final.

Le projet de loi de la chambre haute vise à fournir une couverture à 31 des 36 millions d'Américains qui en sont dépourvus: 94% des moins de 65 ans seraient couverts.



 

Première publication : 24/12/2009

  • ÉTATS-UNIS

    Des guirlandes de concessions pour mener à bien la réforme de la santé

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)