Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

EUROPE

Kiev dément avoir des difficultés pour payer ses livraisons de gaz russe

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/12/2009

Le Premier ministre ukrainien, Ioulia Timochenko, assure que son pays gère ses finances "d'une manière claire et sûre" après les accusations du président de Gazprom, qui affirmait vendredi que l'Ukraine avait des difficultés de paiement.

AFP - Le Premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko a démenti samedi avoir des difficultés financières pour payer le gaz russe consommé en décembre, répondant aux affirmations du PDG du monopole russe Gazprom.

"En Ukraine, pendant la crise, nous gérons nos finances d'une manière claire et sûre", a déclaré Mme Timochenko citée par l'agence Interfax.

Le président du géant gazier russe Gazprom Alexeï Miller a annoncé vendredi que l'Ukraine avait diminué ses achats de gaz à la Russie depuis la mi-décembre en raison de "difficultés très sérieuses" pour payer ses livraisons.

"On entend de telles déclarations toutes les fins de mois cela fait déjà un an au moins", a poursuivi Mme Timochenko.

Selon Gazprom, l'Ukraine a jusqu'au 11 janvier pour régler sa facture pour le gaz consommé en décembre.

Le porte-parole du groupe Sergueï Kouprianov interrogé vendredi par l'AFP a estimé que l'Ukraine, en difficulté financière, aurait du mal à régler sa facture de gaz pour décembre, n'ayant pas obtenu du Fonds monétaire international (FMI) l'octroi d'une nouvelle tranche de crédit d'un montant de 3,8 milliards de dollars.

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a plusieurs fois prévenu que la Russie couperait ses livraisons de gaz à l'Ukraine en cas de défaut de paiement.

Les relations ukraino-russes dans le domaine gazier sont suivies de près par les Européens, qui avaient subi début janvier 2009 une interruption de deux semaines des livraisons russes au beau milieu de l'hiver, en raison d'un conflit gazier entre Kiev et Moscou.

Un quart du gaz consommé dans l'UE provient de Russie, dont 80% transitent par l'Ukraine.
 

Première publication : 26/12/2009

COMMENTAIRE(S)