Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Moyen-orient

Netanyahou pessimiste quant à un accord sur la libération du soldat Shalit

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/12/2009

"Il n'y a pas d'accord et il n'est pas du tout certain à mes yeux qu'il y en aura un", affirme le Premier ministre israélien au sujet des négociations sur la libération du soldat Gilad Shalit, détenu par le Hamas depuis plus de 3 ans.

AFP - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé dimanche qu'il n'y avait pas encore d'accord avec le Hamas sur la libération du soldat israélien Gilad Shalit, et qu'il n'était "pas du tout certain" qu'il y en aurait un.

"Pour le moment, il n'y a pas d'accord et il n'est pas du tout certain à mes yeux qu'il y en aura un", a indiqué M. Netanyahu, cité par un haut responsable avant la réunion hebdomadaire du conseil des ministres.

"Si nous recevons une véritable proposition, je la présenterai devant le gouvernement, mais nous n'en sommes pas encore là et je ne sais pas si nous allons y arriver", a-t-il ajouté.

M. Netanyahu a fait cette déclaration après avoir annoncé qu'il se rendrait en Egypte mardi, au moment où les négociations indirectes sur un échange de prisonniers avec le Hamas traversent une phase cruciale.

"J'ai l'intention de me rendre en Egypte mardi pour y rencontrer le président Hosni Moubarak", a-t-il annoncé aux journalistes.

Cette visite fera suite à celle en Israël, la semaine dernière, du chef des renseignements égyptiens, le général Omar Souleimane.

Lors de son bref séjour, le général Souleimane avait discuté avec les dirigeants israéliens d'un éventuel échange de près de 1.000 prisonniers palestiniens contre Gilad Shalit.

Israël et le Hamas mènent des négociations indirectes, parrainées par l'Egypte avec l'aide d'un médiateur allemand, en vue de la libération du jeune tankiste israélien.

Le gouvernement israélien a apparemment accepté la semaine dernière le principe de l'élargissement de centaines de détenus palestiniens contre le soldat, mais il s'oppose au retour en Cisjordanie d'un certain nombre d'entre eux, condamnés pour des attentats anti-israéliens particulièrement meurtriers.

Le Hamas a rejeté à ce stade ces conditions en accusant le gouvernement israélien d'"entraver" l'accord tout en assurant "n'avoir pas fermé la porte à des négociations".

M. Netanyahu a par ailleurs souligné dimanche que le récent assassinat d'un colon juif par un commando palestinien près de Naplouse justifiait les craintes que l'élargissement de détenus palestiniens conduise à de nouveaux attentats après deux années de calme relatif en Cisjordanie.

L'armée israélienne a tué samedi à Naplouse trois activistes palestiniens qu'elle accuse d'avoir assassiné le colon israélien, dont un qui était sorti de prison.

"La crainte que des terroristes puissent reprendre leurs activités est un élément-clé dans les négociations sur Gilad Shalit. La sécurité de nos concitoyens, en particulier ceux de Judée-Samarie (nom biblique de la Cisjordanie), est cruciale", a insisté M. Netanyahu.

Le sergent Shalit, 23 ans, qui a également la nationalité française, a été capturé le 25 juin 2006 à la lisière de la bande de Gaza par un commando palestinien. Il est détenu depuis par le Hamas.

Première publication : 27/12/2009

COMMENTAIRE(S)