Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Rythme des réformes : Emmanuel Macron ne veut pas ralentir

En savoir plus

FOCUS

"La rue, c’est la jungle" : quels dispositifs pour les sans-abri ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manu Payet, paré pour les César

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Loi asile et immigration : Gérard Collomb essuie la critique

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 30/12/2009

Le poids des universités dans la contestation du régime

Les journalistes occidentaux qui ont le droit d’entrer en Iran sont de plus en plus rares depuis l’élection contestée de Mahmoud Ahmadinejad il y a 6 mois. L’un de nos journalistes, Alain Chabod, a cependant pu se rendre à Téhéran et s’intéresser au noyau de la contestation politique : les Universités.

L'Université de Téhéran est l'un des espaces publics où se côtoient et parfois s'affrontent partisans et opposants du pouvoir. Située au centre de la capitale iranienne, c'est la plus ancienne et la plus réputée des universités publiques du pays.  C'est ici qu’a lieu chaque semaine la Grande Prière du Vendredi, une cérémonie phare de la théocratie iranienne qui rassemble des milliers de fidèles. En semaine, c'est un lieu d'enseignement mais aussi une agora où l'on débat de politique, plus ou moins discrètement. FRANCE 24 a pu se rendre à l'Université de Téhéran, quatre jours avant les débordements du dimanche 27 décembre.

 
Les autorités nous avaient accordé une autorisation valable pour une heure de reportage, le temps pour nos journalistes d'interviewer les étudiants. Beaucoup hésitent à se livrer face aux caméras occidentales rarissimes dans le pays depuis les élections de juin dernier. Les opinions sur la situation actuelle dans le pays sont partagées. "La liberté d’expression est totale ici", nous assure une étudiante en foulard, le regard fuyant.
 
Un peu plus loin, en plein cœur du campus, s’élève la mélopée d’une prière de deuil. Il s’agit d’un rassemblement interdit en mémoire de l’Ayatollah Montazeri l’une des figures de l’opposition qui est décédé le dimanche précédent. Une vingtaine d’étudiants brandissent pacifiquement des portraits du leader religieux disparu. Fondus dans le paysage, des bassidjis - les miliciens du régime - sont aux aguets. Un garde de l’université nous demande d’arrêter de filmer. Nous nous exécutons.
 
Dans une allée du campus, un groupe d’étudiantes au look occidental discutent. Elles acceptent de témoigner, mais pas à visage découvert. L’une d’elles tient à ce que nous filmions ses baskets aux lacets verts, la couleur de ralliement de l’opposition.  "Les opposants ne peuvent pas s’exprimer et il n’existe aucune organisation d’opposition estudiantine !", déplore-t-elle.
 
"Ici, à l’université, les opposants sont peu nombreux et isolés, renchérit l'une de ses amies, étudiante en arts. Ils sont très vite identifiés par le comité de vigilance islamique et ils finissent pas être expulsés".
 
Parmi ces étudiantes au franc parler, l’une souhaite quitter l’Iran pour aller étudier aux Etats-Unis. Une autre nous avoue avoir passé une semaine en prison après les élections pour avoir participé aux manifestations, elle est toujours en attente de jugement.
 

Par Alain CHABOD

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/02/2018 France

"La rue, c’est la jungle" : quels dispositifs pour les sans-abri ?

Dormir à la rue, c'est encore une réalité en France en 2018. Une réalité d'autant plus visible quand les températures baissent. La semaine dernière, après une opération inédite...

En savoir plus

21/02/2018 Italie

Italie : des mesures concrètes pour améliorer l'accueil des demandeurs d'asile

Tandis que le Conseil de ministres, en France, examinait mercredi un projet de loi controversé sur l'asile et l'immigration, nous nous tournons vers l'Italie, principale porte...

En savoir plus

20/02/2018 RD Congo

RD Congo : la Chine à l'assaut du cobalt

La République démocratique du Congo produit 60% du cobalt dans le monde. Un minerai devenu éminemment stratégique, puisqu'il est utilisé pour la fabrication des batteries de...

En savoir plus

19/02/2018 Allemagne

En Allemagne, une baisse significative de la délinquance juvénile

Lutter contre la délinquance des jeunes en leur trouvant un travail ? L'Allemagne, où le chômage touche 8 % seulement des moins de 25 ans, tient peut-être là une solution.

En savoir plus

16/02/2018 Éthiopie

Éthiopie-Djibouti : la renaissance de la ligne de chemin de fer

En Afrique de l'Est, il est désormais possible de prendre le train entre Addis-Abeba, en Éthiopie, et Djibouti, depuis l'inauguration de cette nouvelle ligne de chemin de fer,...

En savoir plus