Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Kagame en visite à Paris, ses partisans et opposants défilent dans la capitale

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"La Robe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Parlemantaires français en Syrie, Bachar Al Assad interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quand agriculture rime avec futur

En savoir plus

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Louis Schweitzer : "La dette perpetuelle, c'est mieux que de laisser crever la Grèce !"

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Crimée, symbole d'une nouvelle Guerre froide ?

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 30/12/2009

Le poids des universités dans la contestation du régime

Les journalistes occidentaux qui ont le droit d’entrer en Iran sont de plus en plus rares depuis l’élection contestée de Mahmoud Ahmadinejad il y a 6 mois. L’un de nos journalistes, Alain Chabod, a cependant pu se rendre à Téhéran et s’intéresser au noyau de la contestation politique : les Universités.

L'Université de Téhéran est l'un des espaces publics où se côtoient et parfois s'affrontent partisans et opposants du pouvoir. Située au centre de la capitale iranienne, c'est la plus ancienne et la plus réputée des universités publiques du pays.  C'est ici qu’a lieu chaque semaine la Grande Prière du Vendredi, une cérémonie phare de la théocratie iranienne qui rassemble des milliers de fidèles. En semaine, c'est un lieu d'enseignement mais aussi une agora où l'on débat de politique, plus ou moins discrètement. FRANCE 24 a pu se rendre à l'Université de Téhéran, quatre jours avant les débordements du dimanche 27 décembre.

 
Les autorités nous avaient accordé une autorisation valable pour une heure de reportage, le temps pour nos journalistes d'interviewer les étudiants. Beaucoup hésitent à se livrer face aux caméras occidentales rarissimes dans le pays depuis les élections de juin dernier. Les opinions sur la situation actuelle dans le pays sont partagées. "La liberté d’expression est totale ici", nous assure une étudiante en foulard, le regard fuyant.
 
Un peu plus loin, en plein cœur du campus, s’élève la mélopée d’une prière de deuil. Il s’agit d’un rassemblement interdit en mémoire de l’Ayatollah Montazeri l’une des figures de l’opposition qui est décédé le dimanche précédent. Une vingtaine d’étudiants brandissent pacifiquement des portraits du leader religieux disparu. Fondus dans le paysage, des bassidjis - les miliciens du régime - sont aux aguets. Un garde de l’université nous demande d’arrêter de filmer. Nous nous exécutons.
 
Dans une allée du campus, un groupe d’étudiantes au look occidental discutent. Elles acceptent de témoigner, mais pas à visage découvert. L’une d’elles tient à ce que nous filmions ses baskets aux lacets verts, la couleur de ralliement de l’opposition.  "Les opposants ne peuvent pas s’exprimer et il n’existe aucune organisation d’opposition estudiantine !", déplore-t-elle.
 
"Ici, à l’université, les opposants sont peu nombreux et isolés, renchérit l'une de ses amies, étudiante en arts. Ils sont très vite identifiés par le comité de vigilance islamique et ils finissent pas être expulsés".
 
Parmi ces étudiantes au franc parler, l’une souhaite quitter l’Iran pour aller étudier aux Etats-Unis. Une autre nous avoue avoir passé une semaine en prison après les élections pour avoir participé aux manifestations, elle est toujours en attente de jugement.
 

Par Alain CHABOD

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/02/2015 Qatar

Quand le Qatar cherche à se développer à tout prix

Les Qatariens défrayent régulièrement la chronique lorsqu'ils achètent le PSG, le Royal Monceau ou encore des parts dans British Airways. Mais ils investissent aussi des...

En savoir plus

21/05/2014 David Cameron

Élections européennes : l'enjeu de l'immigration

Comme les Néerlandais, les Britanniques votent ce 22 mai pour choisir leurs députés européens. Au Royaume-Uni, le parti eurosceptique Ukip a porté le débat de la campagne sur...

En savoir plus

16/05/2014 Bavure policière

Les officiers du LAPD équipés de caméras portatives

Le LAPD, la prestigieuse police de Los Angeles, s'équipe actuellement de cameras portatives, pour que les officiers filment toutes leurs interventions. Des preuves impartiales,...

En savoir plus

14/05/2014 Révolution tunisienne

En Tunisie, le tourisme reprend des couleurs

Touché de plein fouet par le soulèvement de 2011, les crises politiques et l'insécurité, le tourisme tunisien se remet doucement. En 2010, année de référence pour la profession,...

En savoir plus

23/05/2014 Autriche

Le FPÖ ou la nostalgie d'un "monde allemand"

En Autriche, selon les derniers sondages, les nationalistes du FPÖ pourraient arriver en troisième position aux Européennes. Ils profitent notamment de l'effondrement de la...

En savoir plus