Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'ONU recense une nette hausse du nombre de civils tués en Afghanistan

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/12/2009

Selon l'ONU, le nombre de civils tués en marge des combats en Afghanistan a augmenté de 10 % sur les dix premiers mois de 2009. Près de 70% d'entre eux ont péri dans des attaques ou des attentats perpétrés par les insurgés.

AFP - Le nombre de civils tués en Afghanistan a augmenté de 10% sur les dix premiers mois de 2009, a annoncé mardi à l'AFP la mission de l'ONU en Afghanistan (Unama), alors que la présidence afghane a de nouveau accusé les forces internationales de faire trop de victimes civiles.

Selon les chiffres de l'Unama, 2.038 civils ont été tués entre début janvier et fin octobre, contre 1.838 durant la même période de l'année précédente.

L'ONU annoncera début janvier les chiffres globaux pour l'ensemble de l'année 2009. Ils pourraient dépasser ceux de l'année 2008, qui avait vu une hausse brutale de 40% du nombre de civils tués (2.118) par rapport à 2007.

Depuis le début de l'année, 69% des victimes (1.404) ont péri dans des attentats, attaques et assassinats perpétrés par les insurgés, selon l'ONU, soit une augmentation probable par rapport à 2008 où 55% des civils tués avaient péri de la main des "éléments anti-gouvernementaux".

Par ailleurs, 468 autres Afghans ont été tués par les forces afghanes et les troupes étrangères (Otan et coalition américaine), notamment dans des bombardements visant des rebelles.

Et 166 personnes ont été tuées par d'"autres acteurs" qui n'ont pas pu être identifiées (insurgés, armée, police), selon l'Unama.

Les civils sont les premières victimes des bombes artisanales posées par les rebelles pour frapper convois et patrouilles militaires.

Depuis trois ans, la rébellion menée par les talibans a gagné du terrain en dépit de l'augmentation régulière du nombre de soldats étrangers, qui atteint aujourd'hui 113.000, dont environ 71.000 Américains, avant l'arrivée programmée de quelque 37.000 renforts américains et de leurs alliés de l'Otan.

Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, a assuré récemment que la réduction des pertes civiles était "une priorité" des troupes occidentales.

Mais les bavures lors des bombardements des forces internationales continuent de provoquer la colère de la population et des autorités afghanes, en particulier du président Hamid Karzaï.

"Actuellement, nous menons 60% des opérations, notre armée fait 60% des opérations et là où l'armée afghane mène l'opération, les pertes civiles sont moins élevées que là où nous ne les menons pas", a ainsi accusé mardi le porte-parole de la présidence afghane, Waheed Omar.

Lundi, M. Karzaï avait accusé les forces internationales d'avoir tué dix civils, dont huit écoliers, samedi dans l'est du pays. "Le président a condamné fermement l'incident. Plus d'efforts doivent être faits pour empêcher ce genre d'incidents", a souligné mardi son porte-parole.

"La question des pertes civiles ne sera jamais retirée des priorités du gouvernement. Nous parlerons de cela à la conférence de Londres (le 28 janvier, ndlr). Un des moyens qui aiderait à éviter ces pertes civiles serait de mettre en pointe les forces afghanes de sécurité", a-t-il ajouté.

De son côté, l'armée américaine a vu le nombre de ses soldats tués en un an doubler en 2009. Elle aura perdu cette année pratiquement autant d'hommes que pendant les trois années cumulées de 2005, 2006 et 2007.
 

Première publication : 29/12/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)