Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

#ActuElles

L’exploit de Zulala Hashemi, finaliste de "Nouvelle Star" en Afghanistan

En savoir plus

Moyen-orient

Les États-Unis et le Yémen pourraient mener des frappes de représailles

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/12/2009

Quelques jours après l'attentat manqué du vol Amsterdam-Detroit, Washington et Sanaa envisageraient de s'attaquer ensemble à de nouvelles cibles sur le sol yéménite, a rapporté la chaîne d'information CNN, mardi.

REUTERS - Les autorités américaines et yéménites cherchent de nouvelles cibles au Yémen pour d'éventuelles frappes de représailles après l'attentat manqué contre un vol Amsterdam-Detroit, rapporte mardi CNN, qui cite deux responsables américains.

La tentative d'attentat a été revendiquée par le groupe Al Qaïda dans la péninsule arabique.

Les deux responsables ont souligné qu'il s'agissait avant tout d'être prêt à proposer des cibles potentielles au cas où le président Barack Obama ordonnerait une riposte.

Selon CNN, les autorités américaines s'efforcent de trouver des cibles directement liées à l'organisation de l'attentat manqué.
 

Première publication : 30/12/2009

  • TERRORISME

    Le Yémen, nouvelle base arrière d'Al-Qaïda ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)