Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Proche-Orient : Hébron, symbole d’une paix qui semble impossible

En savoir plus

SUR LE NET

Sony et Kim Jong-Un critiqués sur la Toile

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les temps forts musicaux de l'année 2014

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

L'art de la bûche

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Gastronomie, la nouvelle cuisine des affaires étrangères

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Deuxième tour de l'élection présidentielle en Grèce

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle tunisienne : le face à face Essebsi - Marzouki

En savoir plus

SUR LE NET

Le rapprochement avec Cuba divise la Toile américaine

En savoir plus

SUR LE NET

Noël : les jouets connectés au pied du sapin

En savoir plus

FRANCE

À quoi les Français doivent-ils s'attendre en 2010 ?

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/12/2009

Au 1er janvier 2010, certaines taxes vont augmenter, des nouvelles mesures fiscales vont entrer en vigueur et des aides vont être réévaluées. Revue de détails des bonnes et mauvaises surprises qui attendent les foyers français.

 

2009 (en euros)

2010 (en euros)

Tendance

tarifs Taxi

Course : 20 / minimum : 6 Course : 20,24 / minimum : 6,10 hausse (+ 1,2%)

Tarifs TGV

Paris–Marseille : 103 Paris–Marseille : 104,95 hausse (+1,9%)

Prime à la casse

1 000 700 baisse (-30%)

RSA
(par mois pour
une personne seule)

454,63 460,09 hausse (+1,2%)

SMIC
(par mois)

1 337,70 1 343,77 hausse (+0,45%)

Frais hospitalier
(par jour)

16/jour 18/jour hausse (+12,5%)

Pour le taxi, il s'agit d'un course moyenne à Paris, et le tarif TGV équivaut à un aller Paris-Marseille au tarif plein.

Et encore plus…


-Taxe professionnelle (TP). Ce prélèvement fiscal qui doit être payé par les entreprises aux collectivités locales disparaît à partir du 1er janvier 2010. En 2009, la TP a représenté à peu près 50 % des rentrées fiscales pour les collectivités territoriales. Grâce à cette suppression, les entreprises devraient économiser entre 6 et 12 milliards d’euros.


-Prime à la casse. Cette aide de l’État, qui a aidé à maintenir à flot l’industrie automobile en France, passera de 1 000 à 700 euros au 1er janvier. Elle sera une nouvelle fois revue à la baisse en juillet pour passer à 500 euros.


-Assurances auto et maladie. En 2009, l’assurance auto n’a quasiment pas augmenté et l’assurance maladie n’a progressé que de 3 % en moyenne. Au 1er janvier, ces deux charges pour les foyers vont grimper de 5 % en moyenne.


-Bonus écologique. Les ventes de voitures peu polluantes devraient stagner puisque le seuil et le montant du bonus écologique baissent. Le versement de cette "récompense" verte se fera à partir de 125g de CO2/km et non plus 130g.


-Taxe carbone. Retoquée par le Conseil constitutionnel le 29 décembre, la taxe carbone ne rentrera pas en vigueur au 1er janvier. Mais cette mesure phare du gouvernement devrait faire l’objet d’un nouveau texte de loi qui sera discuté en conseil des ministres, le 20 janvier.

Première publication : 30/12/2009

  • FRANCE

    Malgré la censure des Sages, Sarkozy se dit "déterminé" à imposer la taxe carbone

    En savoir plus

  • FISCALITÉ

    Taxe professionnelle : une réforme et de multiples interrogations

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)