Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

Amériques

Lula promulgue la loi sur les émissions de gaz à effet de serre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/12/2009

Conformément aux engagements pris lors du sommet de Copenhague, le président brésilien a promulgué, mardi, le texte visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre au Brésil de près de 39 % d'ici à 2020.

AFP - Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva a promulgué mardi soir une loi qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre au Brésil de près de 39% d'ici à 2020 conformément à ses engagements pris à Copenhague.

La nouvelle loi confirme "l'engagement volontaire" du Brésil de réduire ses émissions de gaz -entre 36,1% et 38,9% d'ici à 2020 -, engagement annoncé lors du récent sommet de Copenhague sur le climat.

En janvier, Lula promulguera des décrets qui détermineront les responsabilités et les actions prévues pour chaque secteur de l'économie: agriculture, industrie, énergie et environnement.

Avant de signer ces décrets, le gouvernement consultera des spécialistes, des scientifiques et des industriels ainsi que des organisations non gouvernementales.

Mais pour Greenpeace la nouvelle loi se limite à une déclaration de bonnes intentions. Cette organisation écologique internationale accuse Lula d'avoir "un double discours" en matière d'environnement.

"Le Brésil adopte habituellement un bon discours sur la scène internationale, comme il l'a fait à Copenhague, mais malheureusement, la pratique ne correspond pas au discours", a déclaré à la presse Sergio Leitao, l'un des porte-parole de Greenpeace.

Lula a en effet mis son véto à trois dispositions du projet de loi initial.

Sous la pression du ministre de l'Energie Edson Lobao, le président brésilien a accepté notamment de supprimer du texte la formule prévoyant "l'abandon graduel des sources énergétiques qui utilisent les combustibles fossiles".

Le ministre de l'Environnement Carlos Minc, s'est toutefois dit satisfait du texte final de la loi. Celle-ci montre, selon lui, que le Brésil respectera les engagements que Lula a pris à Copenhague pour lutter contre le réchauffement climatique.

"Peu importe si la conférence de Copenhague n'a pas eu le résultat que nous voulions. Nous, nous allons respecter nos objectifs", a déclaré le ministre.
 

Première publication : 30/12/2009

COMMENTAIRE(S)