Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Compétition des idées : une victoire des États-Unis ? (partie 2)

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Agriculture : faire face à l'élevage intensif

En savoir plus

TECH 24

L'Université de la Singularité met le cap sur l'Europe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Départementales : la normalisation du FN

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crash de l'A320 de Germanwings : le copilote était en arrêt maladie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive militaire au Yémen

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Bruxelles étudie les réformes proposées par Athènes

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le copilote de la Germanwings était-il dépressif ?

En savoir plus

Sports

Manchester United et Arsenal écrasent leurs adversaires et restent dans la course

Texte par Dépêche

Dernière modification : 31/12/2009

Wayne Rooney (photo) et ses coéquipiers de Manchester United ont dominé Wigan (5-0) tandis qu'Arsenal a corrigé Portsmouth (4-1) lors de la 20e journée de la Premier League. Les deux clubs restent ainsi dans les crampons du leader, Chelsea.

AFP - Manchester United, large vainqueur de Wigan (5-0), et Arsenal, qui est allé gagner à Portsmouth (4-1), mercredi lors de la fin de la 20e journée du Championnat d'Angleterre, sont restés au contact du leader Chelsea, qui a difficilement battu Fulham 2-1 lundi.

Emmené par un excellent Wayne Rooney, qui a ouvert le score pour inscrire son 14e but en Championnat et rejoindre Drogba et Defoe en tête du classement des buteurs, le champion en titre s'est promené sur sa pelouse d'Old Trafford au grand bonheur de ses supporteurs. Les Red Devils restent donc en course (à deux points des Blues) pour conserver leur trophée.

A Fratton Park, Arsenal, qui compte un match de moins que le duo de tête (face à Bolton), a fait la décision grâce à des buts signés Da Silva (28), Nasri (42), Ramsey (69) et Song (81). Avec quatre longueurs de retard sur Chelsea, une victoire le 6 janvier à l'Emirates permettrait aux hommes d'Arsène Wenger de doubler ManU et de mettre la pression sur les Blues d'Ancelotti.

Feu d'artifice

D'autant que les statistiques ne plaident pas en faveur de Chelsea. Depuis la création de la Premier League en 1992, en effet, le leader du classement à Noël n'est ensuite devenu champion qu'à quatre reprises seulement.

United a tenu à soigner sa différence de but en ne laissant aucun espoir à Wigan. Trois buts en première période (Rooney, 28e, Carrick, 32e et Rafael, 45e), suivis de deux autres signés Berbatov (50) et Valencia (75) ont offert un feu d'artifice aux spectateurs d'Old Trafford: les tenants du titre ont conclu de bien belle manière l'année 2009 et seront toujours là en 2010 pour défendre leur bien.

Si les Red Devils ont rejoint les Blues en tant que deuxièmes meilleures attaques avec 45 buts, Arsenal, lui, trône loin devant avec 51 buts réussis en 19 rencontres!

Les Gunners, pourtant privés de leur maître à jouer Cesc Fabregas blessé, se sont offert une balade de santé à Portsmouth, dernier et menacé de faillite. Le jeune Gallois Aaron Ramsey, 19 ans, a avantageusement remplacé Fabregas: sa formidable performance a été couronnée d'un superbe but. Arsenal a frappé un grand coup en totalisant 16 points sur les 18 possibles.

Derrière le "trio infernal", Tottenham, 4e et brillant vainqueur de West Ham (2-0), est déjà relégué à quatre points d'Arsenal alors que Manchester City du nouveau manageur Mancini, qui croit encore au titre, compte six longueurs de retard sur les Gunners en dépit de sa belle victoire (3-0) à Wolverhampton.

Première publication : 31/12/2009

COMMENTAIRE(S)