Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

Economie

2010 "année de la reprise modérée", selon le patron de la BCE

©

Dernière modification : 18/03/2009

L'année 2010 "peut être l'année d'une reprise modérée" si la confiance revient sur les marchés, a déclaré le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, sur la radio Europe 1.

REUTERS - La reprise de la croissance mondiale pourrait avoir lieu "dans le courant de 2010" à condition de rétablir la confiance, a déclaré mercredi le président de la Banque centrale européenne (BCE) Jean-Claude Trichet.

 

"L'essentiel ce n'est pas de faire des prévisions dans un monde incertain, le problème essentiel c'est de retrouver la confiance", a-t-il déclaré sur Europe 1.

 

Face à la crise, "ce qui importe c'est de prendre les décisions audacieuses", a-t-il dit, n'excluant pas une nouvelle baisse des taux tout en défendant la politique récente de la BCE et n'excluant pas de nouvelles mesures dites non conventionnelles.

 

Actuellement, les taux d'intérêt en Europe sont à leur plus bas depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, a-t-il insisté, notant que les taux en euro à six mois et un an étaient aujourd'hui moins élevés qu'aux USA.

 

"Nous étudions s'il y a lieu de prendre des mesures complémentaires", a déclaré Jean-Claude Trichet sans plus de précision. "Il faut trouver exactement le bon équilibre entre l'audace des mesures que nous prenons immédiatement et le fait que nous devons garantir à nos concitoyens la stabilité des prix à moyen et long termes", a-t-il estimé.

 

Dans la crise, l'euro a été un "atout formidable", a-t-il fait valoir. S'il "n'avait pas existé, il aurait probablement été inventé à l'occasion de cette crise".

Sur le front de la croissance, "l'année 2009 sera très très difficile", a-t-il dit. "En même temps, il y a un accord assez général pour penser que 2010 peut être l'année de la reprise, modérée, de la croissance".

 

"Cela dépend de nous, cela dépend de la confiance, cela n'est pas acquis d'avance, cela dépend de la manière dont les autorités, nos concitoyens, les entreprises sauront retrouver la confiance", a-t-il insisté.

 

Interrogé sur l'ampleur des plans de relance européens, au cœur de frictions avec les Etats-Unis, le président de la BCE les a jugés "audacieux" tout en soulignant le nécessaire retour à l'équilibre budgétaire.

 

Avant le sommet du G20 à Londres, début avril, il a fait état de "beaucoup de réflexions (allant) dans la bonne direction". "Le fait d'être le moins possible à court terme et le plus possible à long terme, le fait d'être le plus transparent possible et le fait d'avoir le moins possible de fluctuations, de haut, de bas, de boums, et ensuite d'effondrement, tout ça ça fait partie de ce que le G20 examine", a-t-il rappelé.

 

Première publication : 18/03/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)