Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Disparition de Shimon Peres : que reste-t-il des accords d'Oslo ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mondial de l'auto : place aux voitures électriques et autonomes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep : bombardements russes, coups de menton américains"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La réconciliation est une œuvre de persévérance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : le projet de nouvelle Constitution adopté en Conseil des ministres

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Guerre et paix" : l'épitaphe de la Toile pour Shimon Peres

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Shimon Peres : que reste-t-il des accords d'Oslo ? (partie 2)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Colombie : le chef des Farc demande pardon aux victimes du conflit

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Biomimétisme : quand la technologie s'inspire de la nature

En savoir plus

FRANCE

Une nuit de la Saint-Sylvestre plutôt calme en France

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/01/2010

Selon le ministère de l'Intérieur, 405 personnes ont été interpellées et 398 placées en garde à vue. Près de 45 000 policiers et gendarmes avaient été mobilisés pour éviter les débordements.

AFP - La nuit de la Saint Sylvestre "s'est bien déroulée sur l'ensemble du territoire national et aucun incident important n'a été constaté", a indiqué vendredi le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, dans un communiqué, faisant état de 405 interpellations.

La nuit de la Saint Sylvestre s'est bien déroulée sur l'ensemble du territoire national et aucun incident important n'a été constaté précise le communiqué.

Paris a connu une affluence moindre que l'an passé, "puisque environ 270.000 personnes ont participé aux festivités contre 550.000 en 2009".

Lors de la nuit de jeudi à vendredi, "11 blessés sont à déplorer parmi les forces de l'ordre", selon l'Intérieur mais "aucun dégât n'a été constaté aux biens immobiliers publics et privés".

S'agissant des véhicules brûlés, le recensement est en cours et les résultats complets seront communiqués en fin d'après-midi, précise le ministère.

Lors du passage à 2010, "405 personnes ont été interpellées et 398 sont placées en garde à vue, dont de nombreux incendiaires de véhicules", selon les chiffres communiqués par l'Intérieur, qui précise que l'an dernier, 288 personnes avaient été interpellées et 219 placées en garde à vue.

Pour le ministère de l'Intérieur, "ces résultats sont la conséquence de l'engagement important et de la réactivité des 45.000 policiers et gendarmes, qui a permis d'assurer une présence dissuasive qui a contribué au maintien de l'ordre public et au caractère festif de cette nuit du 1er janvier".

Première publication : 01/01/2010

  • NOUVEL AN 2010

    Tour d'horizon des célébrations dans le monde

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)