Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La RDC fête son indépendance mais toujours pas de calendrier pour les élections

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à l'aéroport d'Istanbul : 41 victimes, la Turquie pointe du doigt le groupe EI

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La sixième extinction : comment sauver les espèces ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

TECH 24

Viva Tech : Paris se rêve en capitale de l'innovation

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

FRANCE

Une trentaine de tableaux de maîtres dérobés chez un collectionneur privé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/01/2010

Une trentaine de tableaux de maîtres, parmi lesquels des Picasso, ont été volés dans une maison du sud de la France alors que le propriétaire était en vacances en Suède. La valeur totale des biens dérobés pourrait atteindre un million d'euros.

AFP - Une trentaine de tableaux de maîtres, parmi lesquels des Picasso et Rousseau, dont la valeur totale pourrait atteindre un million d'euros, ont été volés dans une propriété de La Cadière d'Azur (Var), a-t-on appris samedi de sources concordantes.

Une toile de Modigliani, initialement signalée disparue, a été retrouvée dans la maison, selon le parquet de Toulon, qui a précisé que le vol était survenu entre mercredi et jeudi.

Le ou les auteurs se sont introduits dans la résidence après avoir fracturé une porte-fenêtre, a précisé à l'AFP une source proche de l'enquête. C'est le gardien qui a découvert le vol jeudi après-midi et donné l'alerte.

Le propriétaire, un Français en vacances en Suède au moment des faits, a été contacté pour confirmer l'authenticité des oeuvres dérobées et leur valeur. Il a regagné son domicile pour procéder à un inventaire de sa collection, qui permettra d'établir le montant exact du préjudice, a-t-on précisé au parquet.

La section recherches de la gendarmerie de Marseille et le groupement de gendarmerie du Var ont été saisis de l'enquête. L'Office central de lutte contre les trafics de biens culturels (OCBC) a également été informé.

Ce vol intervient après la disparition à Marseille d'un pastel d'Edgar Degas, intitulé "Les Choristes", prêté au musée Cantini par le musée d'Orsay le temps d'une exposition.

Première publication : 02/01/2010

COMMENTAIRE(S)