Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Kagame en visite à Paris, ses partisans et opposants défilent dans la capitale

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"La Robe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Parlemantaires français en Syrie, Bachar Al Assad interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quand agriculture rime avec futur

En savoir plus

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Louis Schweitzer : "La dette perpetuelle, c'est mieux que de laisser crever la Grèce !"

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Crimée, symbole d'une nouvelle Guerre froide ?

En savoir plus

FRANCE

Une trentaine de tableaux de maîtres dérobés chez un collectionneur privé

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/01/2010

Une trentaine de tableaux de maîtres, parmi lesquels des Picasso, ont été volés dans une maison du sud de la France alors que le propriétaire était en vacances en Suède. La valeur totale des biens dérobés pourrait atteindre un million d'euros.

AFP - Une trentaine de tableaux de maîtres, parmi lesquels des Picasso et Rousseau, dont la valeur totale pourrait atteindre un million d'euros, ont été volés dans une propriété de La Cadière d'Azur (Var), a-t-on appris samedi de sources concordantes.

Une toile de Modigliani, initialement signalée disparue, a été retrouvée dans la maison, selon le parquet de Toulon, qui a précisé que le vol était survenu entre mercredi et jeudi.

Le ou les auteurs se sont introduits dans la résidence après avoir fracturé une porte-fenêtre, a précisé à l'AFP une source proche de l'enquête. C'est le gardien qui a découvert le vol jeudi après-midi et donné l'alerte.

Le propriétaire, un Français en vacances en Suède au moment des faits, a été contacté pour confirmer l'authenticité des oeuvres dérobées et leur valeur. Il a regagné son domicile pour procéder à un inventaire de sa collection, qui permettra d'établir le montant exact du préjudice, a-t-on précisé au parquet.

La section recherches de la gendarmerie de Marseille et le groupement de gendarmerie du Var ont été saisis de l'enquête. L'Office central de lutte contre les trafics de biens culturels (OCBC) a également été informé.

Ce vol intervient après la disparition à Marseille d'un pastel d'Edgar Degas, intitulé "Les Choristes", prêté au musée Cantini par le musée d'Orsay le temps d'une exposition.

Première publication : 02/01/2010

COMMENTAIRE(S)