Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

De la Macédoine à la Hongrie : le périple des migrants vers l’Europe occidentale

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les milles et une vies d’Eric-Emmanuel Schmitt

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Faut-il revenir sur les 35 heures en France ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise des migrants : l'Europe en quête de solutions (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise des migrants : l'Europe en quête de solutions (partie 1)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Refugees Welcome" : des citoyens s'organisent pour aider les réfugiés

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le ralentissement de l'activité s'accentue en Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"À votre bon cœur ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les mots justes d'Angela Merkel"

En savoir plus

Afrique

Le gouvernement veut bouter les miliciens islamistes hors de Mogadiscio

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/01/2010

Le Premier ministre somalien affirme que les forces gouvernementales s'apprêtent à lancer une offensive pour chasser de la capitale les miliciens islamistes qui s'y trouvent, d'ici à la fin de janvier.

REUTERS - Les forces gouvernementales somaliennes se préparent à lancer une offensive pour chasser avant la fin du mois les miliciens islamistes de Mogadiscio, a déclaré dimanche le Premier ministre Omar Abdirachid Ali Charmarke.

"Nos soldats sont prêts à agir et à chasser ces terroristes de la capitale d'ici la fin janvier, puis à reprendre le contrôle d'autres zones du pays", a-t-il assuré à Reuters.

"Cela ne se fera pas du jour au lendemain mais nous nous préparons comme il convient et nous obtiendrons finalement le résultat voulu", a-t-il ajouté.

Il a affirmé que les relations entre les miliciens islamistes somaliens d'Al Chabaab et les insurgés yéménites ne faisaient plus aucun doute.

Le ministre somalien de la Défense, Cheikh Yusuf Mohammad Siad, a déclaré samedi à Reuters que les rebelles yéménites avaient livré ces derniers jours des armes à Al Chabaab.

Il a précisé que les deux bateaux d'armes venus du Yémen avaient accosté la semaine passée dans le port somalien de Kismayo, dans le sud du pays, contrôlé par Al Chabaab.

Cette milice, qui contrôle une grande partie de Mogadiscio et plusieurs régions du pays, s'est dite prête vendredi à envoyer des hommes au Yémen si les rebelles de ce pays sont attaqués par les forces américaines à la suite de l'attentat manqué sur le vol Amsterdam-Detroit le jour de Noël.

Arrêté, le terroriste présumé, un jeune Nigérian, a déclaré avoir été entraîné par des islamistes au Yémen.

"Le but (des islamistes) est de se prêter mutuellement main forte et de combattre côte à côte. C'est un réseau de terreur qui partage la même idéologie. Si vous les écrasez au Yémen, ils viendront en Somalie et continueront leur travail de sape pour déstabiliser le monde", a dit le Premier ministre somalien.

Il a demandé aux gouvernements occidentaux de surveiller de près les agissements des Somaliens vivant à l'étranger et qui pourraient être tentés de rentrer dans leur pays pour y commettre des attentats suicides ou rejoindre les rangs des insurgés.

L'auteur d'un attentat suicide qui a coûté la vie à 22 personnes, dont trois ministres, le 3 décembre à Mogadiscio était, selon le gouvernement de Mogadiscio, un ressortissant danois d'origine somalienne. Cet attentat était le plus grave depuis six mois dans le pays.
 

Première publication : 03/01/2010

COMMENTAIRE(S)