Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

Afrique

Le gouvernement veut bouter les miliciens islamistes hors de Mogadiscio

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/01/2010

Le Premier ministre somalien affirme que les forces gouvernementales s'apprêtent à lancer une offensive pour chasser de la capitale les miliciens islamistes qui s'y trouvent, d'ici à la fin de janvier.

REUTERS - Les forces gouvernementales somaliennes se préparent à lancer une offensive pour chasser avant la fin du mois les miliciens islamistes de Mogadiscio, a déclaré dimanche le Premier ministre Omar Abdirachid Ali Charmarke.

"Nos soldats sont prêts à agir et à chasser ces terroristes de la capitale d'ici la fin janvier, puis à reprendre le contrôle d'autres zones du pays", a-t-il assuré à Reuters.

"Cela ne se fera pas du jour au lendemain mais nous nous préparons comme il convient et nous obtiendrons finalement le résultat voulu", a-t-il ajouté.

Il a affirmé que les relations entre les miliciens islamistes somaliens d'Al Chabaab et les insurgés yéménites ne faisaient plus aucun doute.

Le ministre somalien de la Défense, Cheikh Yusuf Mohammad Siad, a déclaré samedi à Reuters que les rebelles yéménites avaient livré ces derniers jours des armes à Al Chabaab.

Il a précisé que les deux bateaux d'armes venus du Yémen avaient accosté la semaine passée dans le port somalien de Kismayo, dans le sud du pays, contrôlé par Al Chabaab.

Cette milice, qui contrôle une grande partie de Mogadiscio et plusieurs régions du pays, s'est dite prête vendredi à envoyer des hommes au Yémen si les rebelles de ce pays sont attaqués par les forces américaines à la suite de l'attentat manqué sur le vol Amsterdam-Detroit le jour de Noël.

Arrêté, le terroriste présumé, un jeune Nigérian, a déclaré avoir été entraîné par des islamistes au Yémen.

"Le but (des islamistes) est de se prêter mutuellement main forte et de combattre côte à côte. C'est un réseau de terreur qui partage la même idéologie. Si vous les écrasez au Yémen, ils viendront en Somalie et continueront leur travail de sape pour déstabiliser le monde", a dit le Premier ministre somalien.

Il a demandé aux gouvernements occidentaux de surveiller de près les agissements des Somaliens vivant à l'étranger et qui pourraient être tentés de rentrer dans leur pays pour y commettre des attentats suicides ou rejoindre les rangs des insurgés.

L'auteur d'un attentat suicide qui a coûté la vie à 22 personnes, dont trois ministres, le 3 décembre à Mogadiscio était, selon le gouvernement de Mogadiscio, un ressortissant danois d'origine somalienne. Cet attentat était le plus grave depuis six mois dans le pays.
 

Première publication : 03/01/2010

COMMENTAIRE(S)