Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Crise politico-sportive : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Foot européen : carton plein pour les cadors, à l'exception de la Juve

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • De nouveaux heurts à Hong Kong font 20 blessés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Vidéo : l'organisation de l'EI dispose-t-elle d'avions de chasse ?

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

  • Nouvelle attaque meurtrière des rebelles ougandais dans un village du Nord-Kivu

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants réinvestissent un campement

    En savoir plus

  • Étudiants disparus au Mexique : le chef d'un cartel arrêté

    En savoir plus

EUROPE

Comparution de deux Français accusés d'avoir aidé des clandestins à passer dans le pays

Vidéo par Julien FANCIULLI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/01/2010

Accusés d'avoir aidé des immigrés clandestins à passer au Royaume-Uni en octobre dernier, une femme de 51 ans et son fils de 20 ans doivent comparaître aujourd'hui devant le tribunal royal de Portsmouth pour une audience préliminaire.

AFP - Une élue française et son fils accusés d'aide au passage illégal de frontières comparaîtront lundi devant un juge à Portsmouth (sud de l'Angleterre) pour une audience préliminaire durant laquelle ils plaideront coupables ou non coupables.

Christiane Chocat, 51 ans, conseillère municipale à Lumigny-Nesles-Ormeaux en Seine-et-Marne, près de Paris, comparaîtra avec son fils Benjamin Chocat, 20 ans, à partir de 10h00 locales (même heure GMT) au tribunal royal de Portsmouth. L'audience préliminaire vise à leur permettre de plaider coupable ou non. S'ils plaident coupables, aucun procès n'aura lieu, le juge se contentant alors de fixer une peine ultérieurement.

S'ils plaident non coupables, un procès se tiendra à une date qui sera déterminée lors de l'audience préliminaire.

Les deux Français avaient été interpellés dans le port de Portsmouth le 1er octobre dernier, à leur descente du ferry en provenance de Cherbourg (ouest de la France). Les clandestins, treize hommes et trois femmes, s'étaient cachés parmi des boîtes de nouilles aux crevettes dans leur fourgonnette de location. Ils avaient été renvoyés en France.

Mme Chocat et son fils ont été inculpés d'"assistance à l'entrée illégale dans un Etat membre de l'Union européenne". Ils avaient été maintenus en détention mi-novembre lors d'une brève comparution technique.

L'aide à l'immigration clandestine est passible d'une peine de prison maximale de 14 ans. Mais la jurisprudence plaide plutôt pour des condamnations de 18 à 30 mois.

Deux Françaises avaient également été accusées devant un tribunal de Portsmouth d'aide à l'immigration clandestine après la découverte de deux Chinois en situation irrégulière dans leur voiture, le 2 juin 2007 à leur descente du ferry.

Hanane Cherigui, une Franco-Marocaine de 27 ans, et Samia Bellazouz, Franco-Algérienne de 29 ans, avaient affirmé que les clandestins étaient montés dans leur véhicule à leur insu. Elles avaient été acquittées le 24 octobre 2007 après une procès qui avait duré près d'une semaine et après une détention provisoire de quatre mois et demi.
 

Première publication : 04/01/2010

COMMENTAIRE(S)