Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Netanyahou à Washington : une visite controversée

En savoir plus

SUR LE NET

La police de Los Angeles accusée d'avoir tué un sans-abri

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les milliardaires, toujours plus nombreux

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le show Netanyahou"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La France, bonne et mauvaise élève"

En savoir plus

Amériques

Renforcement des contrôles de sécurité sur les vols en provenance de 14 pays

Vidéo par Carlotta RANIERI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/01/2010

À compter d'aujourd'hui, les passagers arrivant aux États-Unis en provenance de 14 pays seront soumis à des contrôles de sécurité renforcés. Une mesure qui fait suite à l'attentat manqué contre un vol Amsterdam-Detroit, le 25 décembre.

REUTERS - Le gouvernement américain a annoncé dimanche de nouvelles procédures de sécurité dans le transport aérien pour tous les passagers originaires du Nigeria, du Yémen, du Pakistan, d'Afghanistan, d'Arabie saoudite et de neuf autres pays.

Ces nouvelles directives, qui entreront en vigueur lundi, font suite à l'attentat manqué du 25 décembre contre le vol 253 de la Northwest Airlines entre Amsterdam et Detroit pour lequel un Nigérian de 23 ans formé au Yémen a été inculpé par la justice américaine.

Contrôles de sécurité renforcés

Afghanistan, Cuba, Iran, Libye, Nigeria, Pakistan, Somalie, Soudan, Syrie, Yémen, Arabie saoudite, Algérie, Liban, Irak.


 

Les ressortissants de ces 14 pays de même que les passagers y ayant transité seront soumis à une palpation corporelle et à une fouille de leurs bagages à main, ont précisé des responsables américains confirmant une information du site Politico.

La liste des pays visés intègre les Etats accusés par Washington de "soutenir le terrorisme" - Cuba, Iran, Soudan et Syrie - ainsi que l'Afghanistan, l'Algérie, l'Arabie saoudite, l'Irak, le Liban, la Libye, le Nigeria, le Pakistan, la Somalie et le Yémen. A l'exception de Cuba, tous ces pays sont majoritairement musulmans.

La Direction de la sécurité des transports (TSA) a annoncé qu'elle avait aussi émis, pour toutes les compagnies américaines et internationales desservant les Etats-Unis, des directives comportant des fouilles de passagers pris au hasard.

"Parce qu'une sécurité effective de l'aviation doit commencer au-delà de nos frontières, et dans le cadre d'une coopération extraordinaire de nos partenaires aériens dans le monde, TSA ordonne que tout individu se rendant aux Etats-Unis de n'importe où dans le monde en provenance ou via des nations qui parrainent le terrorisme ou de (certains autres) pays devra se soumettre à un contrôle accru", dit un communiqué de TSA.

Umar Farouk Abdulmutallab, qui est accusé d'avoir voulu faire exploser une bombe dissimulée dans ses sous-vêtements, avait passé sans encombre les contrôles de sécurité à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol. Il a été maîtrisé par les passagers et l'équipage après avoir tenté de faire exploser la bombe.

Selon les autorités américains, Abdulmutallab a été formé au Yémen, qui apparaît comme l'une des bases du réseau Al Qaïda.

Le renforcement de ces mesures de sécurité survient alors que la classe politique américaine débat de nouveau de l'efficacité du travail des agences de renseignement, l'opposition républicain accusant le président Barack Obama et son administration démocrate de laxisme dans la lutte pour la sécurité nationale.

 

Première publication : 04/01/2010

COMMENTAIRE(S)