Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

Amériques

Washington autorise l'entrée d'immigrés séropositifs sur son territoire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/01/2010

Washington a officiellement levé les mesures restreignant l'entrée depuis 1987 aux États-Unis des personnes porteuses du VIH. Cette décision très attendue des associations de défense des droits de l'Homme a été saluée par l'ONU.

AFP - Des associations de défense des droits de l'homme ainsi que le programme commun des Nations unies sur le sida (Onusida) ont salué lundi la levée officielle des restrictions à l'entrée aux Etats-Unis des personnes contaminées par le virus du sida.

Le président Barack Obama avait annoncé en octobre que son administration renoncerait à cette mesure mise en place en 1987 et dont la levée est entrée en vigueur lundi.

L'Onusida a félicité "les Etats-Unis pour la mise en place de cette règlementation définitive qui lève les restrictions à l'entrée du pays, permettant à des voyageurs vivant avec le VIH d'entrer librement aux Etats-Unis à partir de ce jour".

Du côté des organisations de défense des droits de l'homme, l'association Immigration Equality s'est déclarée "très satisfaite de voir enfin la fin de cette politique blessante de discrimination", a déclaré Victoria Neilson, sa directrice juridique.

"Se débarrasser de l'interdiction de voyager pour les personnes contaminées par le VIH était au coeur de notre mission depuis notre fondation en 1994", a-t-elle indiqué à l'AFP.

Jusqu'ici, les personnes séropositives pouvaient obtenir un visa de séjour de 30 jours, ce qui toutefois les empêchait d'effectuer un séjour d'études ou de travail.

L'organisation Human Rights Campaign (HRC), qui défend les droits des homosexuels, s'est également félicitée de la mesure: "aujourd'hui, un triste chapitre dans la réponse de notre pays aux personnes vivant avec le VIH est enfin clos et notre pays s'en porte mieux", a indiqué le président d'HRC, Joe Solmonese.

"Cette politique mise en place il y a presque 20 ans n'était pas nécessaire et était inefficace", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Quelque 1,1 million de personnes vivent aux Etats-Unis avec le virus du sida, selon les Centres de contrôle des maladies (CDC).

 

Première publication : 04/01/2010

COMMENTAIRE(S)