Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Une enquête préliminaire vise le financement de la campagne 2007 de Sarkozy

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

Amériques

Washington autorise l'entrée d'immigrés séropositifs sur son territoire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/01/2010

Washington a officiellement levé les mesures restreignant l'entrée depuis 1987 aux États-Unis des personnes porteuses du VIH. Cette décision très attendue des associations de défense des droits de l'Homme a été saluée par l'ONU.

AFP - Des associations de défense des droits de l'homme ainsi que le programme commun des Nations unies sur le sida (Onusida) ont salué lundi la levée officielle des restrictions à l'entrée aux Etats-Unis des personnes contaminées par le virus du sida.

Le président Barack Obama avait annoncé en octobre que son administration renoncerait à cette mesure mise en place en 1987 et dont la levée est entrée en vigueur lundi.

L'Onusida a félicité "les Etats-Unis pour la mise en place de cette règlementation définitive qui lève les restrictions à l'entrée du pays, permettant à des voyageurs vivant avec le VIH d'entrer librement aux Etats-Unis à partir de ce jour".

Du côté des organisations de défense des droits de l'homme, l'association Immigration Equality s'est déclarée "très satisfaite de voir enfin la fin de cette politique blessante de discrimination", a déclaré Victoria Neilson, sa directrice juridique.

"Se débarrasser de l'interdiction de voyager pour les personnes contaminées par le VIH était au coeur de notre mission depuis notre fondation en 1994", a-t-elle indiqué à l'AFP.

Jusqu'ici, les personnes séropositives pouvaient obtenir un visa de séjour de 30 jours, ce qui toutefois les empêchait d'effectuer un séjour d'études ou de travail.

L'organisation Human Rights Campaign (HRC), qui défend les droits des homosexuels, s'est également félicitée de la mesure: "aujourd'hui, un triste chapitre dans la réponse de notre pays aux personnes vivant avec le VIH est enfin clos et notre pays s'en porte mieux", a indiqué le président d'HRC, Joe Solmonese.

"Cette politique mise en place il y a presque 20 ans n'était pas nécessaire et était inefficace", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Quelque 1,1 million de personnes vivent aux Etats-Unis avec le virus du sida, selon les Centres de contrôle des maladies (CDC).

 

Première publication : 04/01/2010

COMMENTAIRE(S)