Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

  • En images : une station service israélienne touchée par une roquette

    En savoir plus

FRANCE

La France négocie les frais de résiliation de ses commandes de vaccin annulées

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 05/01/2010

La ministre française de la Santé a décidé d'annuler les commandes de 50 millions de doses de vaccin contre la grippe A(H1N1). Un changement de stratégie que le gouvernement espère ne pas payer trop cher auprès des laboratoires pharmaceutiques...

La France fait volte-face en matière de lutte contre la grippe A(H1N1). Après avoir lancé, l'été dernier, l'achat de 94 millions de doses de vaccin en prévision de l’épidémie, le gouvernement annonce finalement qu’il va résilier les commandes de 50 millions de doses.

La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a assuré aujourd'hui sur les ondes de la radio RTL que cette résiliation massive se ferait à moindre coût, précisant qu’un accord avait déjà été trouvé avec le laboratoire Sanofi-Pasteur, qui accepte d'annuler "purement et simplement, sans indemnités", une commande de 9 millions de doses.

Laboratoire

Doses commandées

Commandes annulés

Glaxosmithkline 50 millions 32 millions
Sanofi-Pasteur 28 millions 11 millions
Novartis 16 millions 7 millions
Baxter International 500 000 0
Source : Ministère de la Santé

La ministre souhaitant résilier 11 millions de doses sur les 28 millions commandées à ce laboratoire, son ministère indique par ailleurs que des négociations sont toujours en cours concernant les 2 millions restantes.

Lors de son approvisionnement, la France avait également fait appel à d’autres laboratoires. Avec GlaxoSmithKline et Novartis, la négociation des frais de résiliation est toujours en cours.

Pour justifier le revirement du gouvernement dans ce dossier, la ministre de la Santé a fait valoir qu'il y avait eu "un changement substantiel de la nature du produit". "La France tient compte du fait qu'une seule dose est suffisante pour protéger les personnes vaccinées. J'ai travaillé avec mes équipes pour voir la meilleure façon de faire face à cette donne et nous avons pris la décision de résilier [ces] commandes', a-t-elle indiqué hier soir sur TF1.

Le ministère de la Santé indique que seuls 5 millions de Français se sont fait vacciner sur une population estimée à plus de 63 millions d'individus.

L’opposition crie au scandale

De nombreuses voix s’élèvent dans l’opposition pour dénoncer un manque de rigueur dans la gestion de la campagne de vaccination.

Le Parti socialiste évoque ainsi un "fiasco dispendieux" et demande une commission d’enquête parlementaire. Ainsi, le député socialiste de Paris, Jean-Marie Le Guen, doute des informations fournies par Mme Bachelot et exige que "le gouvernement fournisse les chiffres exacts sur les commandes et les montants donnés en exemple".

Des attaques présentées comme une polémique "inepte" par le porte-parole de l'UMP, le parti au pouvoir, tandis que la ministre de la Santé évoque le principe de précaution pour justifier les commandes massives de l’été dernier.

L'Institut national de veille sanitaire (INVS) estime que la grippe A(H1N1) a causé la mort de 198 personnes en France, au 31 décembre 2009.

 

Première publication : 05/01/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)