Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

FRANCE

Le gouvernement maintient sa volonté d'intégrer 30 % de boursiers dans les grandes écoles

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 05/01/2010

Le ministre français de l'Éducation a répondu à la Conférence des grandes écoles, qui refuse l'instauration d'un quota d'élèves boursiers dans ses établissements. Le gouvernement "imposera" sa politique en la matière, a affirmé Luc Chatel.

Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a affirmé mardi être "profondément choqué" par la position de la Conférence des grandes écoles (CGE) sur l'ouverture aux étudiants boursiers, en assurant que le gouvernement avait la volonté d'"imposer" sa politique en la matière.

"Je partage l'avis de Yazid Sabeg", le commissaire à la Diversité et à l'Egalité des chances, "je suis profondément choqué", a déclaré M. Chatel sur France Info, en référence à la position de la CGE qui ne veut pas voir imposés des "quotas" de boursiers dans ses établissements.

Interrogé pour savoir si cela pouvait être imposé aux grandes écoles, M. Chatel a répondu: "Oui, je le crois, je le souhaite, et c'est la volonté du gouvernement de le faire."

"Imaginer que cela abaisserait le niveau parce qu'on ferait appel à des élèves de milieux défavorisés, je trouve ça profondément choquant", a-t-il dit.

Dans une position de fin décembre, la CGE "désapprouve d'une manière générale la notion de quotas". "Tout en reconnaissant que des soutiens individualisés doivent être apportés aux candidats issus de milieux défavorisés", elle estime que "toute autre politique amènerait inévitablement la baisse du niveau moyen".

Après avoir fixé un objectif de 30 % de boursiers en classes préparatoires, le gouvernement a assigné récemment le même objectif aux grandes écoles.

De son côté, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, a déclaré sur Europe 1 aux grandes écoles de "ne pas avoir peur" de faire évoluer leurs méthodes de recrutement, pour atteindre l'objectif gouvernemental de 30 % d'étudiants boursiers.

"Aujourd'hui, il n'y a pas assez d'ouverture sociale dans le recrutement des grandes écoles", a déclaré Mme Pécresse. "Soyez volontaristes, n'ayez pas peur" de faire évoluer les méthodes de recrutement pour accueillir d'avantage d'étudiants boursiers, a-t-elle déclaré.

"Je suis contre les quotas à l'entrée dans les grandes écoles, mais cela n'exclut pas le volontarisme, la volonté de changer les choses", a-t-elle dit.

Dans cette perspective, Mme Pécresse "pense aujourd'hui qu'on doit réfléchir aux contenus des concours". Elle estime que les épreuves orales devraient mieux mesurer "l'intensité, la valeur du parcours" des étudiants, en particulier ceux venus des quartiers défavorisés.

Au ministère de l'Enseignement supérieur, on considérait hier qu'il s'agissait d'une "fausse querelle". "On n'a pas parlé de quotas, mais d'objectifs", dit le ministère.

 

Première publication : 05/01/2010

COMMENTAIRE(S)