Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Emmanuel Macron recadre un édutiant qui l'appelle "Manu"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Inondations en Côte d'Ivoire, au moins 18 morts à Abidjan

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : l'Europe à l'épreuve

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Jean-Marie Le Pen va mieux"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Le parlement européen est dans une démarche d'agression, tous nos droits ont été violés"

En savoir plus

FOCUS

VIH en Chine : la jeunesse particulièrement exposée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ingrid Chauvin et Jimmy Jean-Louis, stars du petit écran

En savoir plus

L’invité du jour

Chef Simon : "Ce n’est plus notre corps qui décide de ce que l’on va manger, mais notre cerveau"

En savoir plus

LE DÉBAT

Colombie : la paix avec les Farc en danger ?

En savoir plus

Economie

Nestlé avale les pizzas surgelées de Kraft Foods en Amérique du Nord

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/01/2010

La société suisse Nestlé, qui vient de racheter la branche pizzas surgelées de l'entreprise américaine Kraft Foods pour 2,7 milliards d'euros, renforce ses activités en Amérique du Nord. Un marché qui brasse 37 milliards de dollars par an...

AFP - Le géant suisse de l'alimentaire Nestlé a annoncé mardi l'acquisition pour 3,7 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) en numéraire des activités pizzas surgelées aux Etats-Unis et au Canada de l'américain Kraft Foods.

Alors que Nestlé n'était jusqu'à présent que peu présent dans le segment des pizzas surgelées aux Etats-Unis, le groupe a renforcé sa présence sur ce marché, le plus important au monde avec environ 37 milliards de dollars de ventes annuelles, selon un communiqué.

Kraft Foods a réalisé l'année dernière un chiffre d'affaires estimé de 2,1 milliards dans cette branche, a précisé Nestlé.

"L'activité pizza surgelée renforce grandement le secteur surgelés de Nestlé en Amérique du Nord", a estimé le directeur général du leader mondial de l'alimentaire, Paul Bulcke.

Cette activité doit générer un bénéfice d'exploitation de 279 millions de dollars et des synergies à hauteur de 7% des ventes d'ici à cinq ans, selon le groupe helvétique, qui s'attend par ailleurs que ce rachat augmente le bénéfice par action dès la première année.

Le groupe de Vevey a également indiqué qu'il n'entendait pas lancer ou participer dans une offre publique d'achat sur le confiseur britannique Cadbury, dans un communiqué séparé.

Kraft Foods a lancé une offre publique d'achat et d'échange sur les actions de Cadbury, valorisant ce dernier autour de 10 milliards de livres (environ 11 milliards d'euros). Il se propose de racheter chaque action Cadbury en échange de 300 pence en numéraire, plus 0,2589 action Kraft.

Ces annonces interviennent alors que Nestlé a empoché le pactole de 28,1 milliards de dollars en cédant lundi à son compatriote Novartis les 52% qu'il détenait encore dans le numéro un mondial des produits ophtalmologiques Alcon.

Première publication : 05/01/2010

COMMENTAIRE(S)