Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

Economie

Nestlé avale les pizzas surgelées de Kraft Foods en Amérique du Nord

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/01/2010

La société suisse Nestlé, qui vient de racheter la branche pizzas surgelées de l'entreprise américaine Kraft Foods pour 2,7 milliards d'euros, renforce ses activités en Amérique du Nord. Un marché qui brasse 37 milliards de dollars par an...

AFP - Le géant suisse de l'alimentaire Nestlé a annoncé mardi l'acquisition pour 3,7 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) en numéraire des activités pizzas surgelées aux Etats-Unis et au Canada de l'américain Kraft Foods.

Alors que Nestlé n'était jusqu'à présent que peu présent dans le segment des pizzas surgelées aux Etats-Unis, le groupe a renforcé sa présence sur ce marché, le plus important au monde avec environ 37 milliards de dollars de ventes annuelles, selon un communiqué.

Kraft Foods a réalisé l'année dernière un chiffre d'affaires estimé de 2,1 milliards dans cette branche, a précisé Nestlé.

"L'activité pizza surgelée renforce grandement le secteur surgelés de Nestlé en Amérique du Nord", a estimé le directeur général du leader mondial de l'alimentaire, Paul Bulcke.

Cette activité doit générer un bénéfice d'exploitation de 279 millions de dollars et des synergies à hauteur de 7% des ventes d'ici à cinq ans, selon le groupe helvétique, qui s'attend par ailleurs que ce rachat augmente le bénéfice par action dès la première année.

Le groupe de Vevey a également indiqué qu'il n'entendait pas lancer ou participer dans une offre publique d'achat sur le confiseur britannique Cadbury, dans un communiqué séparé.

Kraft Foods a lancé une offre publique d'achat et d'échange sur les actions de Cadbury, valorisant ce dernier autour de 10 milliards de livres (environ 11 milliards d'euros). Il se propose de racheter chaque action Cadbury en échange de 300 pence en numéraire, plus 0,2589 action Kraft.

Ces annonces interviennent alors que Nestlé a empoché le pactole de 28,1 milliards de dollars en cédant lundi à son compatriote Novartis les 52% qu'il détenait encore dans le numéro un mondial des produits ophtalmologiques Alcon.

Première publication : 05/01/2010

COMMENTAIRE(S)