Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 000 experts du Sida et pas de président Macron

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Magic System, 20 ans de tubes

En savoir plus

FOCUS

Le Sénégal, bon élève de la lutte contre le sida

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'été en musique : les incontournables qui vont faire danser

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Israël : les dirigeants "ont de nouveau ignoré les signes avant-coureurs de violences"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Conférence mondiale sur le sida : Washington appelé à maintenir son aide financière

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Conférence mondiale sur le sida : "Un sommet de la recherche à Paris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Jeux de la Francophonie : quelque 4 000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

FRANCE

Hortefeux veut inscrire 30 pays dans la liste des zones à risques

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/01/2010

Soucieux de contrer la nouvelle menace terroriste, le ministre français de l'Intérieur, Brice Hortefeux, souhaite que la liste des zones à risques inclut 30 pays, contre sept actuellement.

AFP - Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, souhaite élargir la liste des zones à risques de "sept à trente pays" pour prendre en compte la nouvelle menace terroriste, selon Le Figaro de mercredi.

Hortefeux annonce la mise en place d'un groupe de travail sur les scanners corporels

"Il faut élargir la liste des zones à risques de sept à trente de pays", a déclaré le ministre au quotidien.

"Il ne s'agit pas, précise-t-il, de stigmatiser les pays concernés mais il faut bien prendre en compte les points de passage des fillières de l'islamisme radical".

Jusqu'à présent, les pays "à risques" concernés sont le Yémen, la Syrie, le Pakistan, l'Iran, l'Afghanistan, l'Algérie et le Mali.

Le ministre envisagerait d'inclure d'autres pays en se basant sur une liste de l'Unité de coordination et de lutte antiterroriste (Uclat).



 

Première publication : 06/01/2010

COMMENTAIRE(S)