Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Crise des migrants : l'impasse de Calais

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Nikkei chute brutalement, pénalisé par un yen fort

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Syrie: agissons"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Agriculture: l'Europe, bouc émissaire ?"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cahuzac : le "paria" devant la justice

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'ex-otage australienne veut rester au Burkina Faso

En savoir plus

LE DÉBAT

Haïti sans président, un État en déliquescence ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Haïti sans président, un État en déliquescence ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Imany, une chanteuse de cœur

En savoir plus

Sports

Le président de la FFF pense à quatre ex-stars des Bleus pour succéder à Domenech

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/01/2010

Pour la première fois, le président de la Fédération française de football a publiquement évoqué le nom des potentiels successeurs de Raymond Domenech à la tête des Bleus. L'heureux élu prendra ses fonctions après la Coupe du monde.

AFP - Jean-Pierre Escalettes, président de la FFF, a cité mardi sur Europe 1 les noms de Laurent Blanc, Alain Boghossian, Didier Deschamps et Jean Tigana au sujet du futur sélectionneur, ajoutant sur RMC que le choix devrait être arrêté "avant le mois de juin prochain, voire en mai".

Le contrat de l'actuel sélectionneur, Raymond Domenech, s'achèvera après la Coupe du monde 2010 (11 juin - 11 juillet).

"Il n'y a pas que Laurent Blanc qui me plaît bien, il y a autour des gens merveilleux", a expliqué M. Escalettes sur Europe 1.

"Je vis (à la Fédération) avec Lilian (Thuram, membre du conseil fédéral) qui n'est pas dans la même (catégorie)", a d'abord indiqué le président avant de détailler quatre prétendants à ses yeux.

M. Escalettes a cité Alain Boghossian (un des adjoints de Domenech), Laurent Blanc - "c'est +Monsieur le Président+, il a son aura", Didier Deschamps, qui est "un grand entraîneur, qui a prouvé je crois (ce qu'il savait faire) à Monaco, la Juventus et à Marseille", et enfin Jean Tigana - "on ne refait pas son histoire" (il est connu, ndlr).

"Ce sont quatre grands, il y en d'autres, maintenant il n'y aura qu'un élu", a conclu le dirigeant sur Europe 1.

"Travailler dans la sérénité et dans l'ombre"

"Je sais très bien que cela doit se faire avant le mois de juin prochain, voire en mai, en tout cas de toute façon, du moins je l'espère, avant le début de la Coupe du Monde, ne serait-ce que par respect et courtoisie pour le club si le sélectionneur retenu est en poste dans un club, ce qui est possible", a détaillé M. Escalettes sur RMC.

"J'ai pris connaissance de ce qu'a dit Laurent Blanc notamment sur le fait que cela lui plairait d'être sélectionneur de l'équipe de France, nous n'en sommes pas encore là, on va travailler dans la sérénité et dans l'ombre à partir de la mi-janvier pour voir ce que nous allons mettre en place au delà de la Coupe du Monde 2010 comme c'est prévu avec la fin du contrat de Raymond Domenech", a ajouté le dirigeant de la FFF.

"Ca me plairait (d'entraîner l'équipe de France)", a admis Laurent Blanc lundi soir sur Europe 1, nuançant: "si on me le propose, est-ce que ce sera le bon moment?"

"Si on me le propose, j'y réfléchirai bien sûr", a confié l'entraîneur de Bordeaux. "L'équipe de france, ça peut se refuser, bien sûr, contractuellement, je ne suis pas libre, ça peut encore plus facilement se refuser quand on n'est pas libre, n'oublions pas qu'il y a un employeur et le club", a ajouté l'ancien libéro champion du monde.

Première publication : 06/01/2010

COMMENTAIRE(S)