Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

"La France est au bord d’une situation très dure"

En savoir plus

POLITIQUE

"L’intérêt fondamental de Poutine, c’est de se rapprocher de l’Europe"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le festival de la BD d’Angoulême sous le signe de "Charlie Hebdo"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Les mutuelles ne gagnent pas d'argent !"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : 35 militants indépendantistes basques devant la justice

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 2)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Tempête Juno aux États-Unis : la "snowcalypse" n'a pas eu lieu

En savoir plus

REPORTERS

Centrafrique, le convoi de l’espoir

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Panique boursière à Athènes

En savoir plus

Economie

CES 2011 : le grand show high tech de Las Vegas défie la crise

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 06/01/2011

Plus grand salon électronique grand public au monde, le Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas ouvre ses portes ce jeudi pour quatre jours d'annonces à foison, en dépit d'un contexte économique délicat.

Il n’y a pas que Google et Apple dans la vie. Même si les deux géants de la high tech seront, certes, les grands absents du Consumer Electronic Show  (CES) de Las Vegas, la manifestation n’en demeure pas moins le plus important rassemblement au monde de technophiles. À l'occasion de son ouverture, ce jeudi, tout porte à croire que les annonces des constructeurs de gadgets et de produits électroniques grand public vont pleuvoir, afin de prouver que le secteur est moins affecté par la crise que le reste de l’économie.

Certaines sociétés, comme LiquidImage, présentent des produits hors-normes comme ces lunettes avec une caméra intégrée pour attirer l'attention sur eux.

Plus de 2 500 exposants - du poids loud Microsoft à la plus petite des start-up qui cherche à se faire une place au soleil - vont tenter de mettre leurs innovations en avant. Une gageure, quand on sait que plus de 20 000 nouveautés sont présentées chaque année au CES...
 
Dans ce joyeux fourre-tout technologique, certains vont en effet très loin pour faire parler d’eux : la société Parrot, spécialisée dans le Bluetooth, proposera ainsi un hélicoptère portable pilotable grâce à l’iPhone tandis que LiquidImage, une autre entreprise high tech, présentera un masque de ski équipé d’une caméra pour filmer ses plus belles chutes.

Grandes tendances

Ces innovations anecdotiques ne doivent pourtant pas masquer le fait que le CES est, chaque année, l'occasion de voir quelles seront les grandes tendances du secteur. En 2009, le salon de Las Vegas avait ainsi anticipé l’explosion des notebooks (ordinateurs portables d’entrée de gamme) et la déferlante des smartphones. Si l'on en croit les premières annonces faites à la veille de l'inauguration de la grand messe techno, 2010 devrait donc être, grâce à Sony, l’année des premières télévisions en 3D abordables et celle de l’arrivée sur le marché des tablettes PC (écrans tactiles portatifs ayant des fonctionnalités similaires à un ordinateur).

Si le CES ressemble à un grand show à l’américaine plein de paillettes geeks, les professionnels espèrent surtout qu’il sera l’occasion d’un retour à la croissance après une année 2009 marquée par la crise auquel le secteur, qui a reculé de 2 % l'an dernier, n’a pas échappé. Ainsi, pour la première fois, le marché des téléphones portables a connu une baisse de ses ventes annuelles, tandis que celui de l’informatique a subi un recul de 9 %.

Reconstruction et consolidation sont donc, en coulisse, les maîtres mots du CES. L’Association américaine de l’électronique grand public estime que le chiffre d’affaires mondial du secteur devrait être de 681 milliards de dollars en 2010, soit autant qu'en 2009. Une stabilité qui devrait permettre aux constructeurs de se préparer à l’explosion des ventes de téléviseurs 3D annoncée pour 2011-2012 : leur nombre devrait passer alors de un million à neuf millions d’unités vendues.

Première publication : 07/01/2010

COMMENTAIRE(S)