Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

EUROPE

Moscou et Minsk ne s'entendent pas sur les livraisons de brut

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/01/2010

Moscou et Minsk n'ont pas trouvé d'accord sur le transit de pétrole russe vers l'Europe. La Russie veut imposer des taxes pour le brut qu'elle livre, malgré les accords qui lient les deux pays.

AFP - La Russie et le Bélarus, pays clé pour le transit de brut russe vers l'Europe, n'ont pas réussi à régler jeudi leur contentieux pétrolier, a annoncé une source citée par l'agence officielle bélarusse Belta, tout en soulignant que la porte du dialogue restait ouverte.

"Les experts russes et bélarusses n'ont pas pu rapprocher les positions des deux parties lors de négociations mercredi et jeudi à Moscou sur les conditions de livraison du pétrole russe au Bélarus", a déclaré cette source proche de la délégation bélarusse.

"Les deux parties ont pris en conséquence la décision d'observer une pause dans les négociations en vue de consultations supplémentaires", a-t-elle ajouté.

Le contentieux porte sur des taxes douanières que la Russie veut imposer à Minsk à compter du 1er janvier pour le brut qu'elle lui livre, alors que les deux pays sont liés par une Union douanière.

De son côté, la porte-parole du ministère russe de l'Energie a assuré que les discussions se poursuivaient jeudi soir. "La seule chose que je peux confirmer, c'est qu'elles continuent", a déclaré Irina Essipova à l'AFP.

Elles pourraient se poursuivre vendredi, a indiqué pour sa part une source proche de la délégation russe citée par l'agence russe Interfax.

"Le Bélarus reste prêt à poursuivre les négociations afin d'aboutir à un résultat mutuellement acceptable, mais uniquement sur la base juridique définissant les relations entre les deux pays", a de son côté souligné la source bélarusse citée par Belta.

De telles crises entre la Russie et deux républiques voisines issues de l'URSS, l'Ukraine et le Bélarus, perturbent régulièrement l'approvisionnement énergétique de l'Europe.

En janvier 2007, un contentieux similaire avait ainsi conduit à une brusque fermeture de l'oléoduc Droujba (Amitié), passant par le Bélarus, privant cinq pays européens de brut russe pendant plusieurs jours.

Le Bélarus, qui tire des recettes importantes du raffinage et de la revente à l'étranger de brut russe, s'oppose à la décision de Moscou de lui imposer des droits de douane sur le pétrole livré.

Les négociateurs bélarusses ont présenté des "compromis possibles sur tous les points en discussion" mais leurs interlocuteurs russes n'étaient "de toute évidence pas prêts à prendre une décision", a affirmé la source bélarusse.

Plusieurs rounds de négociations se sont déjà déroulés, sans succès, en décembre et début janvier. Des responsables russes ont déclaré que ces discussions seraient sans impact sur les livraisons de pétrole russe à l'Europe, sans forcément rassurer.

Première publication : 07/01/2010

COMMENTAIRE(S)