Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Kagame en visite à Paris, ses partisans et opposants défilent dans la capitale

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"La Robe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Parlemantaires français en Syrie, Bachar Al Assad interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quand agriculture rime avec futur

En savoir plus

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Louis Schweitzer : "La dette perpetuelle, c'est mieux que de laisser crever la Grèce !"

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Crimée, symbole d'une nouvelle Guerre froide ?

En savoir plus

Economie

Le suédois Saab placé en liquidation judiciaire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/01/2010

Le principal syndicat suédois de l'industrie automobile dénonce l'attitude "irresponsable" de General Motors, propriétaire du constructeur suédois, qui serait responsable de la situation.

AFP - Le constructeur automobile suédois en difficulté Saab, pour lequel le propriétaire américain General Motors vient de recevoir plusieurs offres, a été placé vendredi en liquidation judiciaire, a annoncé le principal syndicat suédois de l'industrie.

"La direction de Saab Automobile a décidé aujourd'hui de placer l'entreprise en liquidation judiciaire", indique IF Metall, dont un représentant est membre du conseil d'administration de Saab, dans un communiqué dénonçant une décision "irresponsable".

"GM fait ainsi un pas de plus dans le démantèlement de Saab", poursuit le syndicat.

"C'est irresponsable de la part de GM d'avoir tiré dans deux directions différentes, celle d'une vente et celle d'un démantèlement", dénonce le président d'IF Metall, Stefan Löfven, cité dans le communiqué.

Plusieurs groupes, dont le néerlandais Spyker et un fonds associé à l'argentier de la F1 Bernie Ecclestone, ont exprimé leur intérêt pour une reprise de dernière minute du suédois Saab, sans changer dans l'immédiat l'intention de General Motors de continuer à démanteler sa filiale.

"Il est incompréhensible et irresponsable de faire cela (la liquidation) sans avoir pu analyser les offres sérieuses qui existent vraiment pour Saab", dénonce encore M. Löfven.

"La décision de GM n'est pas du tout conforme aux messages que nous avons eus récemment de l'entreprise qu'elle cherche vraiment à vendre sérieusement Saab et qu'elle étudie sérieusement les offres qui lui parviennent", ajoute-t-il.

La méthode de GM durant le processus de vente de Saab, entamé il y a un an, a été plusieurs fois critiquée par les syndicats et le gouvernement suédois, au point que son intention de réellement vendre l'entreprise a été mise en doute.

Le conseil d'administration du suédois, qui comprend un représentant d'IF Metall s'est réuni vendredi à Trollhättan, le fief de Saab dans le sud-ouest de la Suède. Selon une source de GM interrogée jeudi, les mesures pour poursuivre le démantèlement étaient à l'ordre du jour.

Première publication : 08/01/2010

  • AUTOMOBILE

    Grand argentier de la F1, Bernie Ecclestone veut s'emparer de Saab

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)