Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : le renseignement a-t-il failli ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : le renseignement a-t-il failli ? (Partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour "triomphal" d'Etienne Tshisekedi à Kinshasa après deux ans de convalescence en Belgique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les blockbusters de l'été : américains et musclés!

En savoir plus

FOCUS

La difficile lutte contre le trafic d’armes en Europe

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sécurité : quel modèle en Israël ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La ligne Maginot des valeurs européennes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Garder la foi"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Étienne-du-Rouvray : après le choc, les questions et la polémique

En savoir plus

Culture

Des tombes d'ouvriers découvertes près de la pyramide de Khéops

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/01/2010

Une série de tombes d'ouvriers ayant participé à la construction de la pyramide de Khéops, la plus grande d'Égypte construite au 25e siècle avant Jésus-Christ, vient d'être mise au jour sur le plateau de Gizeh.

AFP - Des archéologues égyptiens ont découvert une nouvelle série de tombes d'ouvriers ayant participé à la construction de la pyramide de Khéops, a annoncé dimanche le ministre égyptien de la Culture Farouk Hosni.

La mission archéologique, dirigée par le chef du service des antiquités égyptiennes Zahi Hawass, "a mis au jour un nouveau groupe de tombes remontant à la IVème dynastie (2649-2513 avant J-C). Ce sont celles d'ouvriers ayant construit la grande pyramide", a affirmé le ministre dans un communiqué.

Les premières tombes d'ouvriers ont été découvertes en 1990.

La découverte est d'autant plus importante, selon M. Hawass, qu'elle "dément tout ce qui a été dit sur la construction des pyramides par des ouvriers asservis (...) et confirme la fausseté de l'idée selon laquelle des esclaves les ont construites".

M. Hawass en veut pour preuve le fait que "les tombes se trouvent directement dans le voisinage de la pyramide et donnent même sur elle".

"S'il s'agissait d'esclaves, ils n'auraient pas pu construire leurs tombes dans cette zone", a-t-il poursuivi.

M. Hawass a fait état de "preuves" indiquant que les grandes familles de Haute-Egypte et du Delta du Nil envoyaient quotidiennement 11 veaux et 23 moutons pour les ouvriers, en échange de quoi elles ne payaient pas d'impôts.

Selon lui, le nombre d'ouvriers ayant participé à la construction de la plus grande des pyramides d'Egypte n'a pas dépassé les 10.000.

 

Première publication : 10/01/2010

COMMENTAIRE(S)