Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ?

En savoir plus

FOCUS

L'Italie, une base arrière du jihadisme en Europe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Abd Al Malik : le "combattant de la culture" reprend les armes pour Camus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La CIA à Trump: 'le silence est d'or'"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May : vers un Brexit "dur" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le PS, vote utile ?"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"Les Russes ne sont pas nos ennemis", estime le futur président bulgare

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Erasmus, 30 ans de bonheur estudiantin ?

En savoir plus

FRANCE

La nièce d'un secrétaire d'État britannique jugée pour meurtre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/01/2010

Le procès de la Britannique Jessica Davies s'est ouvert en France. Nièce de Quentin Davies, député et secrétaire d'État britannique à la Défense, elle est jugée pour le meurtre d'un jeune homme en région parisienne.

AFP - Le procès de Jessica Davies, nièce du secrétaire d'Etat britannique à la Défense Quentin Davies, accusée du meurtre d'un jeune homme en 2007 à Saint-Germain-en-Laye s'est ouvert lundi devant la cour d'assises des Yvelines.

Cette jeune femme de 30 ans, aux yeux clairs et aux cheveux châtains attachés, a raconté devant la cour les nombreux déménagements de sa famille entre la France et l'Allemagne.

"J'ai très peu appris à établir des liens, je changeais d'amis tous les ans par mécanisme", a-t-elle raconté, avant d'évoquer la séparation douloureuse de ses parents et un parcours universitaire chaotique au cours duquel elle a dit avoir consommé de la cocaïne et fait une première "petite" tentative de suicide en 2004.

Au moment des faits, la jeune femme a assuré être en dépression, ajoutant : "Je savais que j'allais faire une connerie". Trois mois avant les faits, elle avait utilisé le couteau ayant servi au meurtre pour se taillader les veines.

Le 11 novembre 2007, un dimanche au petit matin, Jessica Davies, alors âgée de 28 ans, appelle la police, qui découvre à son domicile un jeune homme de 24 ans poignardé.

Ivre au moment des faits, elle n'avait pas fourni d'explication à son geste, évoquant "un trou noir".

"C'est moi qui ai fait ça, je suis un monstre. Je voulais le couper un peu et ça s'est enfoncé tout seul", a-t-elle expliqué à la police, selon l'ordonnance de renvoi lue à l'audience.

Le corps de la victime, un jeune homme rencontré quelques heures plus tôt dans un bar de Saint-Germain-en-Laye, présentait deux plaies, dont une mortelle au niveau du thorax ayant touché la colonne vertébrale.

Les experts psychiatres ont conclu à l'altération de la responsabilité de la jeune femme compte tenu de problèmes psychologiques, celle-ci présentant une personnalité "border line".

L'oncle de la jeune femme est le millionnaire Quentin Davies, député et secrétaire d'Etat à la Défense pour l'équipement et le soutien logistique.

Première publication : 11/01/2010

COMMENTAIRE(S)