Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Asie - pacifique

Pékin teste avec succès un système de défense antimissiles

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/01/2010

La Chine a conduit avec succès le test d'un nouveau système de défense aérienne. Il intervient alors que les États-Unis viennent d'annoncer la vente d'un dispositif similaire à Taïwan, dans le cadre d'un accord passé avec Taipei en 2008.

AFP - La Chine a testé avec succès un système de défense aérien, interceptant un missile en vol, a annoncé l'agence Chine Nouvelle mardi, au coeur d'une polémique sur des ventes d'armements américains à Taïwan.

"La Chine a conduit un test de technologie d'interception à mi-course d'un missile depuis le sol, à l'intérieur de son territoire. L'essai a atteint son but", a affirmé Chine Nouvelle.

Le test, conduit lundi, "est de nature défensive et ne vise aucun pays", a ajouté l'agence officielle.

La semaine dernière, un responsable américain a annoncé que les Etats-Unis avaient donné leur feu vert à la vente de système antimissiles à Taïwan dans le cadre d'un accord passé entre les deux alliés en 2008.

Le Pentagone "a attribué à Lockheed Martin le contrat pour fournir le système de défense antimissile Patriot à Taïwan dans le cadre d'un vaste accord d'armement approuvé par le Congrès en 2008", a déclaré un porte-parole de l'Institut américain à Taïwan, ambassade de facto des Etats-Unis dans l'île.

La République populaire de Chine considère que Taïwan fait partie de son territoire et doit revenir dans son giron, au besoin par la force, et s'est systématiquement et énergiquement opposée à cette vente d'armements.

Le ministère de la Défense a averti le week-end dernier qu'il se réservait le droit de prendre des mesures, non précisées, si Washington menait ce projet à bien, estimant qu'une telle vente constituerait "un obstacle sévère" aux relations militaires sino-américaines.

Les Etats-Unis ont reconnu Pékin en 1979 au détriment de Taipei mais restent le principal allié de l'île considérée par la Chine comme rebelle et son principal fournisseur d'armements.
 

Première publication : 12/01/2010

COMMENTAIRE(S)