Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

A supprimer

Les Taliban démentent la mort de leur chef dans une frappe américaine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/01/2010

Des drones américains ont visé le chef des Taliban pakistanais, Hakimullah Mehsud, impliqué dans l'attentat qui a tué sept agents de la CIA en Afghanistan fin décembre. Un porte-parole taliban assure qu'il a échappé à l'attaque.

REUTERS - Deux missiles tirés par un drone américain ont frappé jeudi un bâtiment du Nord-Waziristan où Hakimullah Mehsud, chef de file des taliban pakistanais, était supposé se trouver, annoncent les autorités pakistanaises.

L'opération, dans les régions pachtounes à la frontière entre le Nord-Waziristan et le Sud-Waziristan, non loin de la frontière afghane, a fait douze morts dans les rangs de la milice islamiste mais on ignore le sort d'Hakimullah Mehsud, ajoutent-elles.

"Les gens sur place disent qu'il était là au moment de l'attaque. Nous ne savons pas s'il a été touché, s'il est vivant ou mort", a déclaré à Reuters un responsable des services de sécurité pakistanais qui a requis l'anonymat.

Un porte-parole des taliban, Azam Tariq, a démenti la mort du chef du Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP), le mouvement des taliban pakistanais.

"Il est sain et sauf. Ce ne sont que des rumeurs. Il n'était pas sur place quand l'attaque s'est produite", a-t-il dit à Reuters par téléphone.

Hakimullah a remplacé l'an dernier à la tête des taliban pakistanais Baitullah Mehsud, tué dans une attaque de drone, tout comme l'avait été son prédécesseur Nek Mohammad, en 2004.

Si le chef taliban a péri dans l'attaque, son successeur pourrait être son adjoint Wali-ur-Rehman, qui commande les miliciens islamistes dans le Sud-Waziristan. C'est un ancien enseignant, jugé plus réfléchi et moins brutal qu'Hakimullah.

Multiplication des attaques de drones

Les drones américains multiplient les incursions au Pakistan depuis l'attentat suicide qui a coûté la vie le 30 décembre à sept agents de la CIA sur la base Chapman, un camp américain fortifié de la province de Khost, dans le sud-est de l'Afghanistan.

Outre les sept agents américains de la CIA, un officier des services de renseignement jordaniens a trouvé la mort dans cet attentat.

Une vidéo montrant Mehsud aux côtés du kamikaze, un agent double jordanien nommé Houman Khalil Abou Moulal al Balaoui, a été diffusée le week-end dernier par une chaîne de télévision pakistanaise, accréditant la thèse d'une implication directe des
taliban pakistanais dans la mort des agents américains.

Les relations entre Islamabad et Washington se sont tendues ces derniers mois en raison de la multiplication des raids effectués par les drones américains, le Pakistan y voyant une violation de sa souveraineté.

Mercredi, le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Shah Mehmood Qureshi, a rencontré l'envoyé spécial américain dans la région, Richard Holbrooke, et a déclaré qu'une intensification de ces raids ne pourraient que menacer les rapports entre les deux pays, alliés de longue date.

Hakimullah n'a pas donné signe de vie depuis l'offensive lancée à la mi-octobre par les forces pakistanaises dans son fief du Sud-Waziristan.
 

Première publication : 14/01/2010

  • AFGHANISTAN

    Sept agents de la CIA tués dans un attentat-suicide

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)