Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

A supprimer

Les Taliban démentent la mort de leur chef dans une frappe américaine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/01/2010

Des drones américains ont visé le chef des Taliban pakistanais, Hakimullah Mehsud, impliqué dans l'attentat qui a tué sept agents de la CIA en Afghanistan fin décembre. Un porte-parole taliban assure qu'il a échappé à l'attaque.

REUTERS - Deux missiles tirés par un drone américain ont frappé jeudi un bâtiment du Nord-Waziristan où Hakimullah Mehsud, chef de file des taliban pakistanais, était supposé se trouver, annoncent les autorités pakistanaises.

L'opération, dans les régions pachtounes à la frontière entre le Nord-Waziristan et le Sud-Waziristan, non loin de la frontière afghane, a fait douze morts dans les rangs de la milice islamiste mais on ignore le sort d'Hakimullah Mehsud, ajoutent-elles.

"Les gens sur place disent qu'il était là au moment de l'attaque. Nous ne savons pas s'il a été touché, s'il est vivant ou mort", a déclaré à Reuters un responsable des services de sécurité pakistanais qui a requis l'anonymat.

Un porte-parole des taliban, Azam Tariq, a démenti la mort du chef du Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP), le mouvement des taliban pakistanais.

"Il est sain et sauf. Ce ne sont que des rumeurs. Il n'était pas sur place quand l'attaque s'est produite", a-t-il dit à Reuters par téléphone.

Hakimullah a remplacé l'an dernier à la tête des taliban pakistanais Baitullah Mehsud, tué dans une attaque de drone, tout comme l'avait été son prédécesseur Nek Mohammad, en 2004.

Si le chef taliban a péri dans l'attaque, son successeur pourrait être son adjoint Wali-ur-Rehman, qui commande les miliciens islamistes dans le Sud-Waziristan. C'est un ancien enseignant, jugé plus réfléchi et moins brutal qu'Hakimullah.

Multiplication des attaques de drones

Les drones américains multiplient les incursions au Pakistan depuis l'attentat suicide qui a coûté la vie le 30 décembre à sept agents de la CIA sur la base Chapman, un camp américain fortifié de la province de Khost, dans le sud-est de l'Afghanistan.

Outre les sept agents américains de la CIA, un officier des services de renseignement jordaniens a trouvé la mort dans cet attentat.

Une vidéo montrant Mehsud aux côtés du kamikaze, un agent double jordanien nommé Houman Khalil Abou Moulal al Balaoui, a été diffusée le week-end dernier par une chaîne de télévision pakistanaise, accréditant la thèse d'une implication directe des
taliban pakistanais dans la mort des agents américains.

Les relations entre Islamabad et Washington se sont tendues ces derniers mois en raison de la multiplication des raids effectués par les drones américains, le Pakistan y voyant une violation de sa souveraineté.

Mercredi, le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Shah Mehmood Qureshi, a rencontré l'envoyé spécial américain dans la région, Richard Holbrooke, et a déclaré qu'une intensification de ces raids ne pourraient que menacer les rapports entre les deux pays, alliés de longue date.

Hakimullah n'a pas donné signe de vie depuis l'offensive lancée à la mi-octobre par les forces pakistanaises dans son fief du Sud-Waziristan.
 

Première publication : 14/01/2010

  • AFGHANISTAN

    Sept agents de la CIA tués dans un attentat-suicide

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)