Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

A supprimer

Les Taliban démentent la mort de leur chef dans une frappe américaine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/01/2010

Des drones américains ont visé le chef des Taliban pakistanais, Hakimullah Mehsud, impliqué dans l'attentat qui a tué sept agents de la CIA en Afghanistan fin décembre. Un porte-parole taliban assure qu'il a échappé à l'attaque.

REUTERS - Deux missiles tirés par un drone américain ont frappé jeudi un bâtiment du Nord-Waziristan où Hakimullah Mehsud, chef de file des taliban pakistanais, était supposé se trouver, annoncent les autorités pakistanaises.

L'opération, dans les régions pachtounes à la frontière entre le Nord-Waziristan et le Sud-Waziristan, non loin de la frontière afghane, a fait douze morts dans les rangs de la milice islamiste mais on ignore le sort d'Hakimullah Mehsud, ajoutent-elles.

"Les gens sur place disent qu'il était là au moment de l'attaque. Nous ne savons pas s'il a été touché, s'il est vivant ou mort", a déclaré à Reuters un responsable des services de sécurité pakistanais qui a requis l'anonymat.

Un porte-parole des taliban, Azam Tariq, a démenti la mort du chef du Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP), le mouvement des taliban pakistanais.

"Il est sain et sauf. Ce ne sont que des rumeurs. Il n'était pas sur place quand l'attaque s'est produite", a-t-il dit à Reuters par téléphone.

Hakimullah a remplacé l'an dernier à la tête des taliban pakistanais Baitullah Mehsud, tué dans une attaque de drone, tout comme l'avait été son prédécesseur Nek Mohammad, en 2004.

Si le chef taliban a péri dans l'attaque, son successeur pourrait être son adjoint Wali-ur-Rehman, qui commande les miliciens islamistes dans le Sud-Waziristan. C'est un ancien enseignant, jugé plus réfléchi et moins brutal qu'Hakimullah.

Multiplication des attaques de drones

Les drones américains multiplient les incursions au Pakistan depuis l'attentat suicide qui a coûté la vie le 30 décembre à sept agents de la CIA sur la base Chapman, un camp américain fortifié de la province de Khost, dans le sud-est de l'Afghanistan.

Outre les sept agents américains de la CIA, un officier des services de renseignement jordaniens a trouvé la mort dans cet attentat.

Une vidéo montrant Mehsud aux côtés du kamikaze, un agent double jordanien nommé Houman Khalil Abou Moulal al Balaoui, a été diffusée le week-end dernier par une chaîne de télévision pakistanaise, accréditant la thèse d'une implication directe des
taliban pakistanais dans la mort des agents américains.

Les relations entre Islamabad et Washington se sont tendues ces derniers mois en raison de la multiplication des raids effectués par les drones américains, le Pakistan y voyant une violation de sa souveraineté.

Mercredi, le ministre pakistanais des Affaires étrangères, Shah Mehmood Qureshi, a rencontré l'envoyé spécial américain dans la région, Richard Holbrooke, et a déclaré qu'une intensification de ces raids ne pourraient que menacer les rapports entre les deux pays, alliés de longue date.

Hakimullah n'a pas donné signe de vie depuis l'offensive lancée à la mi-octobre par les forces pakistanaises dans son fief du Sud-Waziristan.
 

Première publication : 14/01/2010

  • AFGHANISTAN

    Sept agents de la CIA tués dans un attentat-suicide

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)