Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Valls à la chasse aux milliards

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour de Wade à Dakar : La polémique enfle

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Plan d'économies de Valls : la France sur la voie de la stabilité ? (Partie 1)

En savoir plus

SUR LE NET

Ukraine : une carte de visite détournée sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes : toujours les mêmes ?

En savoir plus

FOCUS

Copenhague veut gérer la distribution de cannabis

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Économies : le plan Valls fait débat au sein de la majorité

En savoir plus

  • Les frères ennemis Hamas et Fatah scellent leur réconciliation

    En savoir plus

  • Pour Tony Blair, le véritable ennemi de l’Occident est l’islam radical

    En savoir plus

  • Deux policiers tués à Nairobi dans un attentat à la voiture piégée

    En savoir plus

  • Thomas Piketty, l'économiste français superstar aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : avantage pour le Real Madrid vainqueur du Bayern Munich

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le réveil tardif de la France

    En savoir plus

  • RD Congo : plus de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Erdogan présente ses condoléances aux petits-enfants d'Arméniens tués en 1915

    En savoir plus

  • Cinéma : “Noor”, le transsexuel pakistanais qui voulait redevenir un homme

    En savoir plus

  • Un entraîneur de foot français porte plainte contre l’émir du Qatar

    En savoir plus

  • Ces islamistes du Mujao qui considèrent la France comme leur ennemie

    En savoir plus

  • Le mariage pour tous fête son premier anniversaire

    En savoir plus

  • Le patron du Facebook russe s’exile pour échapper à l'œil de Moscou

    En savoir plus

  • Pourquoi Kiev peine à relancer son offensive anti-séparatiste

    En savoir plus

  • La Game Boy, pop star des années 90, fête ses 25 ans

    En savoir plus

  • Le Brésil organise un sommet de l'Internet pour l'ère post-Snowden

    En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Paris dévoile sa feuille de route économique jusqu'en 2017

    En savoir plus

Sports

En battant le Ghana, la Côte d'Ivoire s'offre une place pour les quarts

©

Texte par Yann BUXEDA

Dernière modification : 10/03/2010

Dans le choc d’un groupe B amputé du Togo, la Côte d’Ivoire n’a fait qu’une bouchée du Ghana (3-1). Les hommes de Vahid Hallilodzic sont les premiers à obtenir le précieux sésame qui leur ouvre les portes des quarts de finale de la compétition.

À Cabinda, sous une chaleur étouffante - 28 °C pour 86 % d’humidité -, les Éléphants de la Côte d’Ivoire ont validé leur billet pour les quarts de finale en dominant les Black Stars du Ghana. Réduits à dix peu avant l’heure de jeu, les hommes de Vahid Hallilodzic ont subi mais ont profité des errements défensifs de leur adversaire du soir pour légitimer leur place parmi les favoris de l’épreuve.

La seconde et dernière place qualificative de ce groupe B, amputé du Togo, se jouera mardi prochain entre le Burkina Faso et le Ghana, qui sera obligé de l’emporter pour continuer l’aventure.

Le Ghana aux abonnés absent

Après un round d’observation d’une dizaine de minutes, la Côte d’Ivoire marque en premier le match de son empreinte, sans pour autant se montrer dangereuse. Sur le côté droit, le Lillois Gervinho multiplie les appels, mais sans parvenir à forcer le verrou ghanéen.

Il faut attendre la 20e minute pour que les Éléphants se montrent véritablement dangereux. Dans l’axe, Zokora décoche un puissant tir que Kingston, le portier des Black Stars, parvient difficilement à détourner.

Et les coéquipiers de Didier Drogba ne tardent pas à concrétiser leur domination. Sur un centre de Kalou côté droit, Gervinho trompe le gardien ghanéen d’un plat du pied droit et ouvre logiquement le score pour la Côte d’Ivoire (1-0, 22e).

Malmené, le Ghana tente bien de refaire surface, mais les escarmouches brouillonnes de ses attaquants ne parviennent pas à tromper la vigilance d’une défense ivoirienne bien en place.

Seul Asamoah, en toute fin de période, porte le danger sur la cage de Barry Copa d’une frappe limpide qui oblige le portier à se détendre pour préserver l’avantage de son équipe (39e).

Missile de Tiéné

En seconde période, le Ghana revient sur la pelouse avec d’autres intentions. Gyan et Essien, entrés à la mi-temps, sonnent la révolte de Black Stars qui se montrent bien plus incisifs qu’en première période.

Une intensité qui trouve rapidement écho. Dépassés physiquement, les Ivoiriens multiplient les fautes et, peu avant l’heure de jeu, Eboué voit son tacle sur Opoku être sanctionné d’un carton rouge (53e).

Réduits à dix, les hommes de Vahid Hallilodzic semblent ne plus voir le jour. Deux minutes après l’expulsion d’Eboué, Amoah place une reprise de volée surpuissante qui vient s’écraser sur le poteau droit de Barry Copa.

Mais, contre toute attente, sur un somptueux coup franc de Tiéné en pleine lucarne, c’est bien la Côte d’Ivoire qui double la mise (2-0, 66e). Un missile du latéral valenciennois qui compromet sérieusement les perspectives de qualification du Ghana et envoit les Éléphants en quarts de finale.

Le Ghana tente bien de réduire le score par Essien (76e et 87e), mais bute chaque fois sur des Ivoiriens bien en place. Et c’est finalement Didier Drogba qui parachève l’œuvre ivoirienne à la 90e minute, en concluant, du plat du pied, un centre de Keita côté gauche (3-0). En toute fin de match, le Ghana réduit tout de même le score sur un pénalty anecdotique de Gyan (3-1, 90e +3).

Avec cette victoire fleuve, la Côte d’Ivoire ne s’est pas seulement rassurée. Elle a surtout confirmé son statut de favorite de cette CAN-2010, après la déconvenue subie face au Burkina Faso (0-0), lundi dernier.

Première publication : 15/01/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)