Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Un Français enlevé en Algérie, le rapt revendiqué par un groupe lié à l'EI

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

Economie

L'affaire Google n'affectera pas les relations sino-américaines, dit Pékin

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/01/2010

Alors que Google menace de quitter la Chine, Pékin a assuré, vendredi, que cette affaire n'aurait aucun impact sur ses relations commerciales et économiques avec les États-Unis.

AFP - Pékin a assuré vendredi que l'affaire Google n'aurait aucun impact sur ses relations commerciales et économiques avec les Etats-Unis, néanmoins la menace du moteur de recherches américain de quitter la Chine constitue un nouveau sujet de tension dans les relations sino-américaines.

"Quelle que soit la décision que prendra Google, cela n'aura pas d'impact sur les relations commerciales et économiques d'ensemble entre la Chine et les Etats-Unis", a assuré le porte-parole du ministère du Commerce Yao Jian.

"Les deux pays ont des canaux de communications multiples. Nous avons confiance dans le développement sain des relations économiques et commerciales entre la Chine et les Etats-Unis", a-t-il ajouté devant la presse.

Excédé par des attaques informatiques massives "venant de Chine", ciblant des militants des droits de l'homme, le géant de l'internet a menacé mardi de cesser toute opération dans le pays asiatique, l'un des plus grands marchés numériques au monde avec 384 millions d'internautes --selon des chiffres publiés vendredi--, mais sous étroite surveillance politique.

L'affaire s'ajoute aux frictions récurrentes entre les deux grandes puissances du XXIe siècle, après une première visite décevante pour les deux pays du président Barack Obama en Chine en novembre et un sommet de Copenhague en décembre marqué par la rivalité entre Pékin et Washington, les deux plus grands pollueurs de la planète.

Accusations de Washington sur le taux du yuan jugé surévalué et conflits commerciaux portés devant l'Organisation mondiale du Commerce ont également pesé sur les relations bilatérales ces derniers mois.

"C'est inévitable, cela aura un certain impact sur les relations sino-américaines", juge Li Qingsi, professeur de relations internationales à l'Université Renmin de Pékin. "Les conflits impliquant des entreprises chinoises aux Etats-Unis ou vice versa affectent certainement les relations bilatérales", ajoute-t-il.

Pour Russell Leigh Moses, analyste politique basé à Pékin, l'affaire Google est une "petite bourrasque dans la tempête beaucoup plus large symbolisant la manière dont la Chine traite avec les Etats-Unis". "C'est plus une indication que ce qui sépare les deux parties est +philosophique+ et combien il est difficile de résoudre les conflits de manière concrète", estime-t-il.

Un haut responsable du département d'Etat américain a demandé jeudi à Washington des "explications" à des diplomates chinois sur l'affaire Google. La Maison Blanche a indiqué soutenir la décision de Google de ne plus se soumettre à la censure de la Chine sur internet.

Enfin, des élus du Congrès américain entendent profiter de l'incident pour mettre en avant un projet de loi qui interdirait aux entreprises américaines de l'internet de stocker les données personnelles de leur utilisateurs dans les pays qui répriment la liberté d'expression.

"Google a libéré un vent d'espoir dans le coeur de millions de Chinois", a estimé jeudi le représentant républicain Chris Smith, le principal auteur du projet de loi.

Jusqu'à présent, les grandes sociétés américaines de l'internet, Yahoo et Google, s'étaient pliées aux demandes des autorités chinoises pour entrer sur le marché asiatique, s'attirant les critiques des organisations des droits de l'homme.

Le porte-parole du ministère chinois du Commerce Yao Jian a jugé vendredi que les entreprises étrangères devaient "respecter les lois, l'intérêt public, la culture et les traditions des pays hôtes". "La Chine passe d'une économie planifiée traditionnelle à une économie de marché. La stabilité et le développement sont nos priorités actuellement", a-t-il lancé.

Première publication : 15/01/2010

  • INTERNET

    Après les menaces de Google, Pékin se veut rassurant

    En savoir plus

  • INTERNET

    Victime d'une cyber-attaque, Google menace de se retirer de Chine

    En savoir plus

  • ÉDITION

    Une romancière chinoise porte plainte contre Google

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)