Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Quelle gauche ?"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Nigeria attend dans la fébrilité les résultats de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Départementales: un humour déplacé ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Antonio Costa : "Avec l'Euro, il y a quelques gagnants mais beaucoup de perdants"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Évasion fiscale : l'Europe joue la transparence... jusqu'au bout ?

En savoir plus

FOCUS

Royaume Uni : les communautés musulmanes sont-elles bien intégrées ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : faut-il sanctionner les prostituées ou leurs clients?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Palestine s'apprête à adhérer à la CPI

En savoir plus

BILLET RETOUR

Un vent de liberté souffle sur le Koweït

En savoir plus

Economie

Lagarde annonce une croissance de 1,4 % pour 2010

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/01/2010

La ministre de l'Économie, Christine Lagarde, prévoit une hausse de 1,4 % du PIB au lieu de 0,75% - comme annoncé initialement pour 2010. Une amélioration qui serait due à "l'environnement international et la demande adressée à la France".

AFP- La France a révisé à la hausse sa prévision de croissance pour 2010, à 1,4%, contre 0,75% jusqu'ici, a annoncé lundi la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, lors d'une conférence de presse.

"La situation de l'économie française s'est améliorée à la fin 2009. Nos prévisions sur le début 2010 se sont aussi améliorées, l'environnement international et la demande adressée à la France se sont améliorés", a souligné Mme Lagarde pour expliquer cette nouvelle prévision. "C'est presque un doublement de la prévision", a-t-elle ajouté.

Le budget 2010, adopté en décembre par le Parlement, s'appuie en effet sur une prévision de 0,75%.

Le Premier ministre, François Fillon, avait déjà indiqué jeudi dernier que la prévision de croissance serait presque "doublée" à l'occasion de la loi de finances rectificative (version rectifiée du budget) présentée mercredi prochain en Conseil des ministres et intégrant le grand emprunt.

"La création d'emplois sera le marqueur et le test de la vraie reprise économique. On n'en est pas encore là mais il faut tout faire pour s'en rapprocher", a poursuivi Mme Lagarde.

Le Fonds monétaire international vient également de relever sa prévision de croissance pour la France en 2010, estimant qu'elle sera comprise entre 1 et 2%. Il tablait en octobre sur une croissance de 0,9% dans l'Hexagone.

Pour 2009, la prévision officielle du gouvernement est de -2,25% mais le président Nicolas Sarkozy a indiqué dernièrement que la récession serait un peu moins forte que prévu avec un recul attendu du Produit Intérieur Brut (PIB, ensemble des richesses produites dans un pays) de -2% à -2,1%.

L'Allemagne, qui a également subi l'an dernier la pire récession de son histoire d'après-guerre avec une chute du PIB de 5%, a elle aussi révisé lundi sa prévision officielle de croissance pour cette année.

Le gouvernement allemand attend désormais une hausse du PIB de 1,5% en 2010, contre une précédente prévision de 1,2%. L'Allemagne est le principal partenaire économique de la France.

"Nous nous réjouissons du fait que l'évolution conjoncturelle soit meilleure", a déclaré un porte-parole du ministère allemand des Finances.
 

Première publication : 18/01/2010

COMMENTAIRE(S)