Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nobel de la paix pour Tsahal"

En savoir plus

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

FRANCE

La taxe carbone nouvelle version présentée en conseil des ministres

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/01/2010

Alors qu'un premier texte avait été rejeté par le Conseil constitutionnel, le ministre de l'Écologie, Jean-Louis Borloo, devrait présenter une nouvelle mouture de la taxe carbone qui prendra en compte les secteurs industriels les plus polluants.

AFP - Le nouveau dispositif de la taxe carbone sera au menu mercredi du conseil des ministres, qui se penchera aussi sur le grand emprunt de Nicolas Sarkozy et son impact sur les finances publiques.
   
Après sa censure surprise fin décembre par le Conseil constitutionnel, la taxe carbone revient donc sur le devant de la scène, pas sous la forme d'un projet de loi, mais de pistes évoquées par le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo. Avec l'objectif de pouvoir transmettre un projet de loi au Parlement "en avril-mai".
   
Le ministre a d'ores et déjà indiqué mardi que le dispositif qui doit entrer en vigueur au mois de juillet, restera inchangé pour les ménages qui toucheront un chèque vert au deuxième semestre.
   
Il devrait aussi conserver les exonérations partielles promises à certaines professions comme les pêcheurs et les routiers.
   
Mais pour répondre au Conseil constitutionnel, qui avait annulé la loi fin décembre en arguant de son inéquité, il faut intégrer les secteurs industriels les plus polluants, déjà couverts par le système européen des quotas de CO2.
   
Jean-Louis Borloo proposera donc une "concertation" sur les industries polluantes restées en dehors du système.
   
Sera aussi présentée en conseil des ministres une version rectifiée du budget 2010 intégrant le grand emprunt annoncé par Nicolas Sarkozy mi décembre.
   
Ce collectif budgétaire devrait préciser l'impact sur les finances publiques des 35 milliards d'euros d'"investissements d'avenir", financés par les 13 milliards d'aides publiques remboursés par les banques et 22 milliards levés sur les marchés.
   
Grâce à une croissance revue en hausse en 2010 à +1,4% contre une précédente prévision de 0,75%, le déficit public a été parallèlement revu en baisse à 8,2% du PIB l'an prochain, alors que le gouvernement misait auparavant sur 8,5%.
   
Reste que le grand emprunt va peser sur les comptes de l'Etat et, mécaniquement, sur la dette publique, attendue à 84% du PIB en 2010.
   
Les investissements de ce grand emprunt seront aussi détaillés mercredi.
   
Le chef de l'Etat avait annoncé en décembre que cette manne serait répartie entre l'enseignement supérieur et la formation (11 milliards, dont 8 pour la création d'une dizaine de "campus d'excellence"), la recherche (8 milliards), l'industrie et les PME (6,5 milliards), le numérique (4,5 milliards) et le développement durable (5 milliards).
   
Le collectif détaillera enfin la taxe sur les bonus versés par les banques aux traders en 2010, présentée en décembre par la ministre de l'Economie, Christine Lagarde.

Première publication : 20/01/2010

  • FRANCE

    La "nouvelle" taxe carbone entrera en vigueur le 1er juillet, selon Sarkozy

    En savoir plus

  • FRANCE

    Lagarde plaide pour une taxe carbone à taux variable pour les industries polluantes

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le Conseil constitutionnel retoque la "taxe carbone"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)