Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Le camp Bouteflika crie victoire, l'opposant Ali Benflis dénonce des fraudes

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

FRANCE

Interpellation d'un médecin rwandais accusé d'avoir participé au génocide

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/01/2010

Sous le coup d'un mandat d'arrêt international émis par Kigali, Sosthène Munyemana a été arrêté dans la banlieue de Bordeaux. Il est accusé d'avoir participé au génocide de 1994 qui, selon l'ONU, a fait plus de 800 000 morts.

AFP - Un médecin rwandais a été arrêté mercredi près de Bordeaux et déféré devant le parquet général en vertu d'un mandat d'arrêt international délivré par Kigali qui l'accuse d'avoir participé au génocide de 1994, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Arrêté dans la banlieue bordelaise par des membres de la police judiciaire en application d'une demande d'extradition de Kigali, Sosthène Munyemana, exerçant comme praticien aux urgences depuis huit ans à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), a été déféré devant le parquet général à Bordeaux.

Placé sous contrôle judiciaire, il lui a été notifié une convocation devant la chambre d'intruction extraditionnelle de la cour d'appel de Bordeaux qui décidera de son sort, selon l'une de ces sources.

Le Dr Munyemana est fiché par Interpol depuis 2006 pour participation au génocide et crimes de guerre lors du génocide au Rwanda en 1994 à la suite du mandat d'arrêt international émis par Kigali.

Il affirme faire l'objet d'accusations mensongères de la part d'un bureau au Rwanda du haut Commissariat des droits de l'Homme de l'ONU.

En France, ce médecin originaire de la région de Butare (sud du Rwanda) est visé par une information judiciaire ouverte en 1995 à Bordeaux et transférée en 2001 à Paris et placé sous le statut de témoin assisté, un statut intermédiaire entre celui de simple témoin et celui de mis en examen.

A ce jour, quatre demandes d'extradition présentées par Kigali visant des Rwandais installés en France et soupçonnées par le Rwanda d'avoir pris part au génocide ont été refusées par la justice française.

Cette affaire intervient alors que le Rwanda et la France ont repris fin novembre leurs relations diplomatiques après trois ans de rupture. Le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner s'est rendu début janvier à Kigali et a rencontré le président Paul Kagame.
 

Première publication : 21/01/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)