Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

  • En direct : "Je veux que tous les enfants de France soient fiers de leur pays", dit Valls

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

FRANCE

Retour à la case prison pour Le Floch-Prigent

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/01/2010

L'ancien PDG d'ELF était en libération conditionnelle depuis 2005. Mais la Cour de cassation juge qu'il n'a pas indemnisé la partie civile "en proportion de ses facultés contributives".

AFP - L'ancien PDG d'ELF Loïk Le Floch-Prigent, actuellement en liberté conditionnelle, devra retourner en prison pour ne pas avoir respecté toutes les obligations liées à sa condamnation, a-t-on appris jeudi auprès de la Cour de cassation.

Le 16 juin 2009, la cour d'appel de Versailles avait révoqué partiellement, à hauteur de six mois, la libération conditionnelle de M. Le Floch-Prigent, 66 ans, permettant son interpellation à tout moment.

La chambre d'application des peines de la cour d'appel jugeait en effet que Loïk Le Floch-Prigent, qui avait bénéficié d'une libération conditionnelle en juin 2005, avait "manqué à l'obligation d'indemniser la partie civile en proportion de ses facultés contributives".

M. Le Floch-Prigent avait alors formé un pourvoi en cassation. Lors de l'audience, mercredi, son avocat Me Marc Levis avait argué que cette décision était caduque, son client ayant conclu "une transaction" avec la partie civile.

Le ministère public avait lui recommandé le rejet du pourvoi.

PDG de 1989 à 1993 du géant pétrolier français, Loïk Le Floch-Prigent avait été condamné le 12 novembre 2003 à 5 ans de prison et 375.000 euros d'amende dans le volet principal de l'affaire Elf.

Dans le volet Dumas/Deviers-Joncour, la cour d'appel de Paris l'avait condamné à 30 mois d'emprisonnement ferme, le 29 janvier 2003.

Enfin, le 25 mai 2007, le tribunal correctionnel l'a une nouvelle fois condamné, cette fois-ci à 15 mois de prison avec sursis et 60.000 euros d'amende. Il a ordonné la confusion de cette peine avec les précédentes.

L'ancien numéro un d'Elf a effectué 5 mois et demi de détention provisoire en 1996 (juillet-novembre), puis 14 mois entre fin janvier 2003 et avril 2004, date à laquelle il a bénéficié d'une suspension de peine pour raisons de santé.

M. Le Floch-Prigent avait ensuite bénéficié d'une mesure de liberté conditionnelle.
 

Première publication : 21/01/2010

COMMENTAIRE(S)