Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Primaire PS : Cafouillage autour de la participation

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dominique Dalcan, pionnier de la French touch

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, avec les forces spéciales françaises

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Trump lance son offensive protectionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Autriche : Alexander Van Der Bellen s'installe à la tête du pays

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Syrie : nouveau round de négociations à Astana

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matthieu Ricard : "C'est l'économie qui est au service de la société et non l'inverse"

En savoir plus

Economie

Un défaut oblige Toyota à renvoyer 2,3 millions de véhicules à l'usine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/01/2010

Alors qu'il a déjà rappelé 4,2 millions de véhicules aux États-Unis en septembre, Toyota annonce que 2,3 millions de voitures supplémentaires doivent retourner à l'usine. En cause : un défaut de fabrication sur la pédale d'accélération.

AFP - Le constructeur automobile japonais Toyota a annoncé jeudi qu'il rappelait 2,3 millions de véhicules supplémentaires aux Etats-Unis pour écarter la possibilité d'un blocage de la pédale d'accélération en position enfoncée.

Les modèles concernés sont uniquement de la marque Toyota, et excluent deux autres marques du groupe, Lexus et Scion.

En septembre, Toyota avait rappelé environ 4,2 millions de véhicules Toyota et Lexus en raison du risque que la pédale d'accélération se coince à cause du tapis de sol.

Toyota a précisé qu'environ 1,7 million de véhicules étaient concernés par ces deux rappels à la fois.

"Ces derniers mois, Toyota a enquêté après des plaintes isolées concernant le blocage du mécanisme de la pédale d'accélérateur sur certains véhicules en dehors de la présence d'un tapis de sol", a indiqué la filiale américaine de Toyota dans un communiqué.

"Notre enquête indique qu'il existe une possibilité que certains mécanismes de la pédale d'accélération puissent, dans des cas rares, se bloquer mécaniquement dans une position partiellement enfoncée ou revenir lentement en position haute", a ajouté Toyota.

Huit modèles sont concernés (Avalon, Camry, Corolla, Highlander, Matrix, RAV4, Sequoia et Tundra), sur des séries entre 2005 et 2010.

 

Première publication : 22/01/2010

COMMENTAIRE(S)