Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Economie

Un défaut oblige Toyota à renvoyer 2,3 millions de véhicules à l'usine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/01/2010

Alors qu'il a déjà rappelé 4,2 millions de véhicules aux États-Unis en septembre, Toyota annonce que 2,3 millions de voitures supplémentaires doivent retourner à l'usine. En cause : un défaut de fabrication sur la pédale d'accélération.

AFP - Le constructeur automobile japonais Toyota a annoncé jeudi qu'il rappelait 2,3 millions de véhicules supplémentaires aux Etats-Unis pour écarter la possibilité d'un blocage de la pédale d'accélération en position enfoncée.

Les modèles concernés sont uniquement de la marque Toyota, et excluent deux autres marques du groupe, Lexus et Scion.

En septembre, Toyota avait rappelé environ 4,2 millions de véhicules Toyota et Lexus en raison du risque que la pédale d'accélération se coince à cause du tapis de sol.

Toyota a précisé qu'environ 1,7 million de véhicules étaient concernés par ces deux rappels à la fois.

"Ces derniers mois, Toyota a enquêté après des plaintes isolées concernant le blocage du mécanisme de la pédale d'accélérateur sur certains véhicules en dehors de la présence d'un tapis de sol", a indiqué la filiale américaine de Toyota dans un communiqué.

"Notre enquête indique qu'il existe une possibilité que certains mécanismes de la pédale d'accélération puissent, dans des cas rares, se bloquer mécaniquement dans une position partiellement enfoncée ou revenir lentement en position haute", a ajouté Toyota.

Huit modèles sont concernés (Avalon, Camry, Corolla, Highlander, Matrix, RAV4, Sequoia et Tundra), sur des séries entre 2005 et 2010.

 

Première publication : 22/01/2010

COMMENTAIRE(S)