Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

Economie

Un défaut oblige Toyota à renvoyer 2,3 millions de véhicules à l'usine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/01/2010

Alors qu'il a déjà rappelé 4,2 millions de véhicules aux États-Unis en septembre, Toyota annonce que 2,3 millions de voitures supplémentaires doivent retourner à l'usine. En cause : un défaut de fabrication sur la pédale d'accélération.

AFP - Le constructeur automobile japonais Toyota a annoncé jeudi qu'il rappelait 2,3 millions de véhicules supplémentaires aux Etats-Unis pour écarter la possibilité d'un blocage de la pédale d'accélération en position enfoncée.

Les modèles concernés sont uniquement de la marque Toyota, et excluent deux autres marques du groupe, Lexus et Scion.

En septembre, Toyota avait rappelé environ 4,2 millions de véhicules Toyota et Lexus en raison du risque que la pédale d'accélération se coince à cause du tapis de sol.

Toyota a précisé qu'environ 1,7 million de véhicules étaient concernés par ces deux rappels à la fois.

"Ces derniers mois, Toyota a enquêté après des plaintes isolées concernant le blocage du mécanisme de la pédale d'accélérateur sur certains véhicules en dehors de la présence d'un tapis de sol", a indiqué la filiale américaine de Toyota dans un communiqué.

"Notre enquête indique qu'il existe une possibilité que certains mécanismes de la pédale d'accélération puissent, dans des cas rares, se bloquer mécaniquement dans une position partiellement enfoncée ou revenir lentement en position haute", a ajouté Toyota.

Huit modèles sont concernés (Avalon, Camry, Corolla, Highlander, Matrix, RAV4, Sequoia et Tundra), sur des séries entre 2005 et 2010.

 

Première publication : 22/01/2010

COMMENTAIRE(S)