Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

Economie

Un défaut oblige Toyota à renvoyer 2,3 millions de véhicules à l'usine

Vidéo par Aude SOUFI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/01/2010

Alors qu'il a déjà rappelé 4,2 millions de véhicules aux États-Unis en septembre, Toyota annonce que 2,3 millions de voitures supplémentaires doivent retourner à l'usine. En cause : un défaut de fabrication sur la pédale d'accélération.

AFP - Le constructeur automobile japonais Toyota a annoncé jeudi qu'il rappelait 2,3 millions de véhicules supplémentaires aux Etats-Unis pour écarter la possibilité d'un blocage de la pédale d'accélération en position enfoncée.

Les modèles concernés sont uniquement de la marque Toyota, et excluent deux autres marques du groupe, Lexus et Scion.

En septembre, Toyota avait rappelé environ 4,2 millions de véhicules Toyota et Lexus en raison du risque que la pédale d'accélération se coince à cause du tapis de sol.

Toyota a précisé qu'environ 1,7 million de véhicules étaient concernés par ces deux rappels à la fois.

"Ces derniers mois, Toyota a enquêté après des plaintes isolées concernant le blocage du mécanisme de la pédale d'accélérateur sur certains véhicules en dehors de la présence d'un tapis de sol", a indiqué la filiale américaine de Toyota dans un communiqué.

"Notre enquête indique qu'il existe une possibilité que certains mécanismes de la pédale d'accélération puissent, dans des cas rares, se bloquer mécaniquement dans une position partiellement enfoncée ou revenir lentement en position haute", a ajouté Toyota.

Huit modèles sont concernés (Avalon, Camry, Corolla, Highlander, Matrix, RAV4, Sequoia et Tundra), sur des séries entre 2005 et 2010.

 

Première publication : 22/01/2010

COMMENTAIRE(S)