Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Afrique

313 personnes arrêtées après les sanglantes émeutes de Jos

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/01/2010

La police nigériane annonce avoir arrêté 313 personnes suspectées d'avoir participé aux affrontements inter-religieux qui ont fait plus de 300 morts, la semaine dernière, à Jos, dans le centre du pays.

AFP - La police a arrêté 313 personnes soupçonnées d'avoir participé aux violents affrontements de Jos la semaine dernière, a annoncé lundi à l'AFP un porte-parole de la police fédérale de l'Etat du Plateau (centre), dont Jos est la capitale.

"313 personnes ont été arrêtées", a déclaré le porte-parole Mohammed Lerama, sans toutefois préciser les charges retenues contre les suspects.

Des affrontements ont fait en quatre jours plusieurs centaines de morts, majoritairement musulmans, dans cet Etat du centre du pays, coutumier de ces éruptions meurtrières de violence entre communautés chétienne et musulmane.

Plusieurs des personnes détenues ont été rapidement transférées à Abuja, la capitale fédérale, a-t-on appris de source policière et auprès des autorités de l'Etat.

"Ca nous inquiète, car à chaque fois que des personnes soupçonnées d'avoir participé à des violences de ce genre sont emmenées à Abuja, leurs dossiers disparaissent et il n'y a aucune poursuite", a déclaré un haut responsable du gouvernement de l'Etat du Plateau qui a requis l'anonymat.

"Certaines personnes veulent à l'évidence les protéger", a-t-il poursuivi, dans une allusion directe à l'impunité que dénoncent régulièrement des associations des droits de l'Homme.

Le porte-parole de la police fédérale a au contraire affirmé que toute personne arrêtée et reconnue coupable d'avoir participé aux affrontements "sera traitée avec la plus grande fermeté".

Aucun bilan officiel des affrontements inter-communautaires qui ont embrasé Jos et ses environs n'a été communiqué", mais des chiffres diffusés par des services médicaux ou de secours, ainsi que par l'Ong Human Rights Watch (HRW), font état d'environ 492 morts.

Selon HRW, qui se base sur des chiffres donnés par des responsables musulmans, 364 des victimes étaient de confession msulmane.

Première publication : 25/01/2010

  • NIGERIA

    Après quatre jours de violences, le calme revient dans les rues de Jos

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Près de 400 personnes tuées dans des violences interreligieuses à Jos

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)