Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Afrique

313 personnes arrêtées après les sanglantes émeutes de Jos

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/01/2010

La police nigériane annonce avoir arrêté 313 personnes suspectées d'avoir participé aux affrontements inter-religieux qui ont fait plus de 300 morts, la semaine dernière, à Jos, dans le centre du pays.

AFP - La police a arrêté 313 personnes soupçonnées d'avoir participé aux violents affrontements de Jos la semaine dernière, a annoncé lundi à l'AFP un porte-parole de la police fédérale de l'Etat du Plateau (centre), dont Jos est la capitale.

"313 personnes ont été arrêtées", a déclaré le porte-parole Mohammed Lerama, sans toutefois préciser les charges retenues contre les suspects.

Des affrontements ont fait en quatre jours plusieurs centaines de morts, majoritairement musulmans, dans cet Etat du centre du pays, coutumier de ces éruptions meurtrières de violence entre communautés chétienne et musulmane.

Plusieurs des personnes détenues ont été rapidement transférées à Abuja, la capitale fédérale, a-t-on appris de source policière et auprès des autorités de l'Etat.

"Ca nous inquiète, car à chaque fois que des personnes soupçonnées d'avoir participé à des violences de ce genre sont emmenées à Abuja, leurs dossiers disparaissent et il n'y a aucune poursuite", a déclaré un haut responsable du gouvernement de l'Etat du Plateau qui a requis l'anonymat.

"Certaines personnes veulent à l'évidence les protéger", a-t-il poursuivi, dans une allusion directe à l'impunité que dénoncent régulièrement des associations des droits de l'Homme.

Le porte-parole de la police fédérale a au contraire affirmé que toute personne arrêtée et reconnue coupable d'avoir participé aux affrontements "sera traitée avec la plus grande fermeté".

Aucun bilan officiel des affrontements inter-communautaires qui ont embrasé Jos et ses environs n'a été communiqué", mais des chiffres diffusés par des services médicaux ou de secours, ainsi que par l'Ong Human Rights Watch (HRW), font état d'environ 492 morts.

Selon HRW, qui se base sur des chiffres donnés par des responsables musulmans, 364 des victimes étaient de confession msulmane.

Première publication : 25/01/2010

  • NIGERIA

    Après quatre jours de violences, le calme revient dans les rues de Jos

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Près de 400 personnes tuées dans des violences interreligieuses à Jos

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)