Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

Economie

Davos fait sa révolution verte

©

Texte par Axelle SIMON

Dernière modification : 28/01/2010

"Repenser, remodeler et reconstruire" le monde : tel est le leitmotiv de la 40e édition du Forum économique mondial de Davos. En ce jour d'ouverture, la station suisse attend ses chefs d'Etat, ses patrons et ses banquiers.

Mardi 26 janvier - Davos se la joue "greener"...

Qu’on se le dise, la toute première impression qu’auront les 2 500 participants du Forum économique mondial cette année sera … écologique.
 
Finis les 4x4 noirs qui sillonnent les rues enneigées de Davos. Refoulées les grosses berlines noires et les limousines aux vitres teintées. Place aux voiturettes de golf !
 
L’heure est au vert à Davos. Du moins, pour ceux qui arrivent par la route, et qui se portent volontaires. Ceux-là seulement pourront arborer fièrement l’autocollant vert "Greener Davos".
 
Traditionnellement, le premier barrage sur la route qui grimpe vers la station suisse est un contrôle de sécurité, aux mains de l’armée. Pour cette 40e édition du Forum, c’est désormais un barrage "écologique" qui prend la première place. Une sorte de "péage" très souriant, orchestré par des jeunes membres de l’équipe d’organisation du WEF (World Economic Forum).
 
Moins de 230 grammes de CO2 au kilomètre pour obtenir le sésame. A défaut, pas de badge. Il vous sera difficile de vous garer dans le périmètre de sécurité du WEF. La voilà, la sanction. Symboliquement, c’est fort. Mais un bref comparatif avec la France remet vite les choses à en place. Le seuil retenu pour éviter le malus écologique y est fixé depuis peu à 155 grammes de CO2...  Autre bémol : les cylindrées des VIP sont tout bonnement exemptées de ce badge-là.
 
Chefs d’Etat et capitaines d’industrie du monde entier n'auront pas de peine à s’acheminer vers Davos. L'arrivée en hélicoptère évite d'avoir à se pencher sur ce type de préoccupations.

 

Première publication : 26/01/2010

  • FORUM ÉCONOMIQUE MONDIAL

    À Davos, Nicolas Sarkozy dénonce les dérives du capitalisme financier

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)