Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

MODE

Jean-Marc Loubier, sacs et souliers

En savoir plus

FOCUS

Bosnie-Herzégovine : les "plénums citoyens" vont-ils passer à l'heure du printemps ?

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

FRANCE

L'imam de Drancy affirme avoir été agressé par un groupe d'islamistes

©

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 27/01/2010

L'imam de Drancy (Seine-Saint-Denis), qui s'était prononcé en faveur d'une loi contre le voile intégral, a porté plainte contre un groupe d'islamistes qui l'aurait menacé de mort après s'être introduit dans la mosquée où il officie.

AFP - L'imam de Drancy (Seine-Saint-Denis) Hassen Chalghoumi a déposé plainte mardi après l'irruption lundi soir d'islamistes qu'il accuse d'avoir proféré des menaces de mort à son encontre dans la mosquée où il officie.
   
La Brigade de Répression de la Délinquance contre la Personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne a été chargée de l'enquête par le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris de source proche de l'enquête.
   
L'imam de Drancy, connu pour ses bonnes relations avec la communauté juive, s'était prononcé la semaine dernière en faveur d'une loi interdisant le voile intégral.
   
Un de ses conseillers a fait état de l'irruption d'un "commando de 80 personnes, le visage non masqué". Mais le député-maire (Nouveau centre) de Drancy, Jean-Christophe Lagarde, qui, a jugé l'incident "inquiétant", a déclaré que "quelques membres" de groupuscules intégristes étaient "venus essayer d'intimider à la fois l'imam et les pratiquants qui se trouvaient là, et ils sont repartis".
   
"Ils souhaitent ma mort, quelqu'un peut me liquider", a déclaré Hassen Chalghoumi à Radio-Orient, affirmant que les menaces ne lui "font pas peur".
   
"On est là, on résiste, on croit en Dieu et en la République", a-t-il assuré. "Ma voix est celle de la majorité, je travaille pour l'avenir de nos enfants et de la République afin que l'islam y trouve sa place et que les musulmans y soient respectés", a ajouté l'imam.
   
Evoquant les auteurs de l'intrusion, il a affirmé qu'ils voulaient "l'extrémisme et la haine par rapport à mon point de vue sur la burqa et mon rapprochement avec les communautés juive ou chrétienne".
   
André Gerin (PCF), président de la mission parlementaire qui vient de rendre son rapport sur le voile intégral, lui a apporté son "entier soutien", estimant que sa "prise de position en faveur d’un islam de la tolérance au sein de la République et dans le respect de ses valeurs lui a valu de voir sa mosquée envahie par une centaine d’intégristes".
   
Selon le conseiller de l'imam, les intrus "ont forcé le passage et se sont emparés du micro après une bousculade. Ils ont alors adressé des menaces et des anathèmes à l'adresse de l'imam, le traitant de +mécréant+, d'+apostat+ et affirmant: +on va liquider son cas à cet imam des Juifs+".
   
"Certains ne lui pardonnent pas d'avoir accueilli dans sa mosquée, chaussures enlevées, le président du Crif (Conseil représentatif des Institutions juives de France)" Richard Prasquier, a-t-il ajouté.
   
Il a incriminé un groupuscule "sous obédience des Frères musulmans, manipulé par l'UOIF" (Union des Organisations islamiques de France).
   
Fouad Alaoui, président de l'UOIF, a démenti toute implication, s'interrogeant sur "ce qui permet à l'entourage de l'imam" de porter ses accusations.
   
M. Alaoui a "condamné l'agression" mais indiqué l'avoir "mis en garde à plusieurs reprises pour qu'il équilibre ses paroles parce qu'il risquait d'attirer les réactions des extrémistes".
   
Claude Bartolone, député socialiste et président du conseil général de Seine-Saint-Denis, a exprimé sa "vive préoccupation".
   
Le Conseil des communautés juives de Seine-Saint-Denis et le conseil des communautés juives d'Ile-de-France ont dénoncé des "faits graves et inquiétants" et exprimé leur solidarité", demandant au ministère de l'Intérieur et au préfet d'"identifier rapidement les auteurs" et de procéder à la "dissolution" de leur groupe.
   
Le Grand Rabbin de France Gilles Bernheim et le Président du Consistoire Central Joël Mergui se déclarent quant à eux "choqués" par les menaces proférées à l’encontre de l’imam Hassen Chalghoumi au sein de la mosquée de Drancy, dans un communiqué diffusé mercredi.

"De telles actions contreviennent à l’esprit de dialogue et d’ouverture, symbole de l’esprit républicain", écrivent-ils en assurant l'imam de Drancy de "leurs sentiments les meilleurs".

Première publication : 27/01/2010

  • FRANCE

    La mission parlementaire préconise l'interdiction partielle du voile intégral

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Expulsé de France, l'imam El-Soudany espère rentrer à Paris

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)