Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Remaniement ministériel : gouvernement de combat ou équipe de campagne ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Guerre en Syrie : accord fragile, situation humanitaire précaire

En savoir plus

TECH 24

Épiderme 3D, actrice bionique : la tech à fleur de peau

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Paris est-elle vraiment une fête ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Chute des bourses : le spectre de 2008 plane sur les marchés

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Nabil Ayouch

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Primaires américaines : que proposent les candidats ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Vidéo : le fantôme de Franco hante toujours l’Espagne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ludovic Tézier dans "Il Trovatore" de Verdi à l'Opéra Bastille

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 28/01/2010

Pékin utilise les internautes contre la corruption locale

La Chine est connue pour censurer Internet, mais Pékin sait également comment s’en servir à son avantage. Le pouvoir fait appel aux internautes, encourageant les citoyens à dénoncer leurs responsables locaux corrompus.

A 58 ans, Wang Peirong a sacrifié sa carrière d’enseignant pour lutter en solo contre la corruption. Depuis 2000, ce professeur d’ingénierie à l’université de Xuzhou (est) rassemble des preuves et les met en ligne sur son blog. L’année dernière, Il a ainsi provoqué l’arrestation d’un dirigeant de sa ville, entretenant une demi-douzaine de maîtresses avec de l’argent détourné. "Il n’y a pas d’espace pour parler de la corruption, car les corrompus nous empêchent de parler. Avec Internet, on peut toucher les gens et contourner leur censure."

En quelques années, Wang est devenu une personnalité sur le Web chinois. Le gouvernement l’a repéré, et il vient d’être nominé pour le Prix de la justice 2009 par le parquet populaire suprême. C’est que Pékin a lancé depuis 2007 une campagne pour encourager les internautes à exprimer leur plainte contre la corruption. Un site dédié a même été créé. "C’est une sorte de démocratisation de l’Internet, explique Pu Xingzu, professeur de politique à l’université Fudan de Shanghaï. Car cette politique donne enfin au peuple un canal pour exprimer les frustrations de tous sur la corruption des dirigeants."

Démocratie sur Internet… L’expression fait encore sourire les blogueurs et autres libres-penseurs de la Toile chinoise. Articles supprimés, sites bloqués, il reste impossible de dénoncer librement la corruption des autorités. Le site du gouvernement est du coup souvent jugé inefficace.

Mais pire encore, les gouvernements locaux critiqués par les internautes peuvent toujours se venger. Wang Peirong en a fait les frais. Il n’a plus le droit d’enseigner et il se fait régulièrement agresser par les hommes des autorités. "Ils n’ont aucun moyen de me poursuivre en justice, déclare Wang Peirong, fataliste. Car mon rapport s’appuie sur les faits. Je pourrais révéler des choses compromettantes, ils n’osent pas m’attaquer publiquement. Ils utilisent donc des méthodes mafieuses, en s’en prenant à moi ou à ma famille."


 

Par Pierre Cheminat , Joris Zylberman

COMMENTAIRE(S)

Les archives

12/02/2016 Sénégal

Vidéo : au Sénégal, la lutte des castes

Pour ce premier épisode des amours interdites, direction le Sénégal… Les cœurs de Massamba et Khady battent à l’unisson mais il est noble et elle, non. Khady fait partie de la...

En savoir plus

11/02/2016 Irlande

Irlande : la renaissance du "Tigre celtique"

Il y a quelques années, l'Irlande était au bord du gouffre. La crise bancaire l'avait menée à une quasi-faillite, puis à un difficile plan d'austérité. Mais le "le Tigre...

En savoir plus

10/02/2016 France

France : comment sensibiliser les jeunes aux concepts de patriotisme et de défense de la Nation?

Depuis les attentats de Paris, la société française se pose beaucoup de questions : comment transmettre les valeurs de la République? Comment lutter contre la radicalisation ?

En savoir plus

09/02/2016 Maroc

Le Maroc épargné par les terroristes mais délaissé par les touristes

Contrairement à ses voisins dans la région, et notamment à la Tunisie, le Maroc a été épargné par le terrorisme ces dernières années. Aucun attentat n’a eu lieu dans le pays...

En savoir plus

08/02/2016 Tunisie

Vidéo : retour à Kasserine, épicentre de la contestation en Tunisie

La Tunisie a connu un début d'année mouvementé avec une vague de contestation sociale inédite depuis la révolution de 2011. Reportage de nos envoyés spéciaux à Kasserine, dans le...

En savoir plus