Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

FRANCE

La presse internationale divisée sur la position française

Vidéo par Julie GUILLOT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/01/2010

Les médias du monde se sont passionnés pour le débat sur le voile intégral en France. Certains se disent "surpris", d'autres approuvent le vote d'une loi ou, comme la presse arabophones, le déplore.

AFP - Libanais, Indiens, Canadiens, Japonais, etc. : des journalistes du monde entier ont assisté mardi à la remise du rapport sur le voile intégral à l'Assemblée nationale, confrontant le débat français aux préoccupations de leur propre pays.

"Je suis surpris du résultat", s'étonne Maxence Bilodeau (Radio Canada) au sujet de la mission. "On arrive avec deux évidences : le voile intégral c'est condamnable. Et une loi, c'est impossible. Cela prend six mois pour trouver cela ?".

"La grande différence c'est qu'ici on parle du sujet", nuance son collègue et compatriote du Devoir (quotidien du Québec), Christian Rioux. "Ce n'est pas une question de loi ou pas de loi, mais de courage de dire si on est contre la burqa. Au Québec, personne n'a le courage de dire cela".

Le sujet intéresse évidemment aussi les médias des pays arabo-musulmans. Un journaliste du bureau parisien d'Al-Jazira a demandé au président de l'Assemblée si l'interdiction de la burqa en France allait concerner "les dizaines de milliers de touristes" des pays du Golfe qui viennent chaque année en France".

Correspondant du quotidien libanais arabophone As-Safir, Mohamed Ballout, regrette la tournure prise par le débat en France : "On mélange tout. La burqa, ce n'est pas l'islam, ça reste complètement marginal, même dans les pays musulmans. Il y a 2.000 femmes qui portent la burqa alors qu'il y a 6 millions de musulmans" en France.

"Il y a une série d'interrogations aujourd'hui dans le monde arabe sur le phénomène de l'islam européen. Comment les sociétés, et surtout les gouvernements européens, traitent de son insertion, de sa visibilité dans l'espace public", poursuit M. Ballout.

Le débat français trouve aussi un écho en Inde, deuxième pays le plus peuplé du monde, théâtre de tensions entre musulmans et hindous.

"La laïcité existe aussi en Inde mais elle est mal comprise. Les Indiens sont non seulement surpris mais aussi choqués que l'on puisse dire aux musulmans quoi mettre", affirme Noopur Tiwari, correspondante de New Dehli Televisions, l'un des 30 médias étrangers accrédités pour la remise du rapport.

Le débat sur le port de la burqa apparaît plus exotique pour le représentant de la chaîne japonaise NHK, Go Kamoshida : "On n'a pas cette diversité, mais ça va venir justement. On vient voir comment ça se passe en France. Car on parle souvent des Etats-Unis mais on voudrait voir comment ça se passe en Europe".

"Je suis convaincu que la France est en train de montrer la voie et que d'autres Etats européens suivront sur le modèle français", affirme avec des accents gaullistes le député UMP-souverainiste Jacques Myard (partisan d'une interdiction). Excellent anglophone, il s'apprêtait mardi soir à aller porter sa bonne parole à la BBC.

Première publication : 27/01/2010

  • FRANCE

    Pas de consensus sur le rapport sur le niqab

    En savoir plus

  • RELIGION

    Le voile intégral et l'Europe

    En savoir plus

  • FRANCE

    Copé détaille la proposition de loi interdisant le port du voile intégral

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)