Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Sports

Murray domine le marathonien Cilic et se hisse en finale

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/01/2010

Le Britannique Andy Murray a profité de la fatigue accumulée par le Croate Marin Cilic pour se qualifier pour la finale de l'Open d'Australie, où il rencontrera le vainqueur du match entre le Suisse Roger Federer et le Français Jo-Wilfried Tsonga.

AFP - Andy Murray s'est qualifié pour la finale de l'Open d'Australie en battant le Croate Marin Cilic en quatre sets 3-6, 6-4, 6-4, 6-2 jeudi à Melbourne.

Le Britannique rencontrera dimanche le vainqueur de la demi-finale entre le Suisse Roger Federer et le Français Jo-Wilfried Tsonga, jouée vendredi.

C'est la deuxième finale du Grand Chelem pour Murray après celle perdue face à Federer à l'US Open en 2008. Il a une nouvelle occasion pour devenir le premier Britannique à remporter un tournoi majeur depuis Fred Perry en 1936.

Avec une victoire en finale, l'actuel N.4 mondial grimperait également à la deuxième place, devant Novak Djokovic et Rafael Nadal, au prochain classement.

Face à Cilic, N.14 mondial, l'Ecossais de 22 ans a perdu son premier set du tournoi mais a ensuite pris peu à peu la mesure du Croate, très fatigué par trois matches en cinq manches lors des tours précédents.

"Il était clairement fatigué sur la fin. Il a montré qu'il avait de tripes et beaucoup de talent pendant cette quinzaine et je pense qu'on va se rencontrer souvent à l'avenir", a commenté Murray avec fair-play.

Cilic a craqué pour la première fois sur son service au début du deuxième set, sur un passing de Murray fabuleux, joué dos au filet par-dessus son épaule. Le point du tournoi jusqu'à ce qu'il ne frappe un autre passing irréel, contournant le filet, à deux points de la fin du match.

Revanche

Il a tenté ensuite de s'accrocher mais, sans cesse sous pression, a été incapable d'enrayer l'avancée de son adversaire, bien plus frais et de plus en plus impressionnant au fil du match.

"J'ai davantage pris mes chances après le premier set, il faudra que je maintienne ce niveau en finale car les deux (Federer et Tsonga) peuvent jouer un tennis incroyable", a-t-il déclaré.

Avec ce succès, Murray prend sa revanche sur Cilic qui l'avait battu en huitième de finale du dernier US Open, pour l'instant le meilleur résultat en Grand Chelem du Croate de 21 ans.

Voir Murray à ce niveau n'est pas une surprise. Il comptait déjà parmi les favoris avant le tournoi, après avoir été N.1 au pourcentage de victoires (85,7%) en 2009. Et il a impressionné à tous ses matches à Melbourne.

Il a certes profité de l'abandon du futur ex-N.2 mondial Rafael Nadal en quarts de finale. Mais il avait nettement dominé l'Espagnol pendant deux sets avant que celui-ci ne se blesse au genou droit.

Le seul doute concernait sa capacité à gérer la formidable pression qui pèse sur ses épaules, après plusieurs défaites décevantes en Grand Chelem.

A moins d'un effondrement spectaculaire en finale, l'Ecossais a cette fois été solide. Reste à mettre fin à une disette qui dure depuis 74 ans.

Première publication : 28/01/2010

COMMENTAIRE(S)