Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un mister nobody au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Journée la plus meurtrière à Gaza depuis le début du conflit avec Israël

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Moyen-orient

Pendaison de deux opposants ayant participé aux manifestations de juin

©

Vidéo par Delphine MINOUI

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 28/01/2010

Ce sont les premières exécutions d'opposants depuis le début de la crise déclenchée par la réélection du président Ahmadinejad. Selon le procureur de Téhéran, neuf autres manifestants condamnés à mort attendent une décision de la cour d'appel.

Les autorités iraniennes ont pendu, jeudi, deux monarchistes accusés d’avoir cherché à renverser la République islamique. Il s’agit des premières exécutions d'opposants depuis la crise politique provoquée par la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad, en juin dernier.

"Avec ces pendaisons, Téhéran envoie un message clair de mise en garde aux opposants iraniens", indique à FRANCE 24 Delphine Minoui, la correspondante du "Figaro" au Moyen-Orient. Selon un communiqué officiel, la justice iranienne les a condamnés pour être des ennemis de Dieu ("mohareb").

Arrêtés lors des violentes émeutes qui ont suivi la victoire contestée de Mahmoud Ahmadinejad à l'élection présidentielle, les deux hommes ont été jugés en octobre dernier lors de la série de procès d'opposants et de manifestants organisée après les événements de juin. Selon des chiffres officiels, plus de 4 000 arrestations ont eu lieu pendant et après les mouvements de contestation. Si la plupart des personnes interpellées ont été relâchées, au moins 140 ont déjà été jugés et condamnés, pour la majorité d’entre eux, à des peines de prison.

Exécutions "ignobles"

Le procureur de Téhéran, Abbas Jafari Dolatabadi, a déclaré à la télévision d'État que les deux condamnés à mort appartenaient au "groupe monarchiste Tondar", l'Assemblée du royaume d'Iran.

"Ces opposants politiques appartenaient à deux organisations basées à l'étranger, ce qui permet aux autorités iraniennes d'étayer la thèse d'un mouvement d'opposition dirigé depuis l'extérieur de l'Iran", explique Delphine Minoui.

Ces pendaisons "ignobles" de deux monarchistes en Iran sont "une nouvelle poussée de la cruauté et de la sauvagerie du régime barbare", dénonce la présidente de la Résistance iranienne, Maryam Radjavi, dans un communiqué adressé au Conseil de l'Europe, à Strasbourg.

L'exécution des deux monarchistes intervient à moins de deux semaines du 31e anniversaire de la Révolution islamique, le 11 février, où "de grandes manifestations politiques sont à nouveau prévues", rappelle Delphine Minoui.

 

 

Première publication : 28/01/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)