Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "On a besoin d'une gauche à l'Assemblée nationale"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Rebsamen : "La Loi El Khomri ne correspond pas à ma vision du dialogue social"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Jane Campion présente la saison 2 de "Top of the Lake"

En savoir plus

FOCUS

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes en danger

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Manchester prise pour cible"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cyril Hanouna à nouveau dans le viseur du CSA

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Naomi Campbell sur la Croisette, pour la bonne cause

En savoir plus

LE DÉBAT

Donald Trump au Proche-Orient : quels enjeux ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mise à mort du cerf sacré" : Cannes plonge dans le drame

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 01/02/2010

"Allah" est une marque... protégée

Depuis quelques semaines, l’image d’une Malaisie harmonieuse est écornée. Des églises ont été attaquées à travers le pays à coups de bombes incendiaires ou de pierres. Les musulmans, largement majoritaire dans le pays, sont en colère contre les chrétiens (9 % de la population). Ils leur reprochent d’utiliser le nom d’Allah dans leurs prières.

L’harmonie religieuse et ethnique, l’un des piliers fondateurs de la Malaisie moderne que vante la nouvelle campagne gouvernementale nationale « 1 Malaysia » (« Une seule Malaisie ») est-elle en train de voler en éclats ? Le symbole est en tout cas largement mis à mal depuis quelques semaines…

Musulmans et Chrétiens ne sont plus d’accord. La raison : Un nom. « Allah », pour désigner dieu. Revendiqué par certaines communautés chrétiennes de Malaisie et par« Herald » un journal catholique par qui le scandale est arrivé. 

Après plusieurs affrontements devant les tribunaux, l’affaire a pris une tournure plus violente avec l’attaque de plusieurs lieux de cultes – protestants et catholiques -, puis plus récemment de deux salles de prières musulmanes. Quelques arrestations ont finalement eu lieu, mais le gouvernement gère difficilement la crise. 

Certains analystes voient dans cette flambée de haine religieuse un complot politique et électoral visant à unifier les Malais (60 % de la population composée aussi de Chinois et d’Indiens) derrière l’étendard de l’islam. D’autres préviennent que la religion constitue le dangereux « point de fracture » de la société malaisienne.

 

Emission préparée par Patrick Lovett, Kate Williams et Marie Billon.

Par Cyril PAYEN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/05/2017 Pakistan

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes en danger

Au Pakistan, le gouvernement du Penjab vient d'annoncer la construction d'une trentaine de centres destinés à la protection des femmes victimes de violences. Du jamais vu dans un...

En savoir plus

22/05/2017 Santé

Les "virus guérisseurs", un espoir dans la lutte contre les "superbactéries"

La résistance aux antibiotiques est devenue un problème de santé publique à l’échelle mondiale. Avec l'émergence des "superbactéries", certains traitements sont devenus...

En savoir plus

19/05/2017 sécurité

Inde : un plan pour moderniser le dangereux réseau ferroviaire

Avec près de 115 000 kilomètres de rails et 19 000 trains transportant 23 millions de voyageurs par jour, le réseau ferroviaire indien est l'un des plus étendus au monde, mais...

En savoir plus

18/05/2017 Iran

Vidéo : à Téhéran, les inégalités sociales sont de plus en plus visibles

En Iran, plus de 56 millions d’électeurs sont appelés aux urnes vendredi pour la présidentielle. Quatre candidats sont en lice, dont le président modéré sortant, Hassan Rohani,...

En savoir plus

17/05/2017 Espagne

Espagne : le scandale des bébés volés enfin devant la justice

En Espagne, les plaies du franquisme ne sont toujours pas refermées. Le scandale des bébés volés, qui a éclaté en 2010, fait régulièrement les gros titres et un premier procès va...

En savoir plus