Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

VOUS ÊTES ICI

Les architectes du végétal

En savoir plus

#ActuElles

Afrique du Sud : bourses d’études contre certificat de virginité

En savoir plus

REPORTERS

Ukraine : à la recherche des disparus de Donetsk

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hiroshima : une visite sans excuses"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"King Canto, un vrai cong ?"

En savoir plus

LE DÉBAT

Croissance, terrorisme, migrants : les grands défis du G7 au Japon (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

Croissance, terrorisme, migrants : les grands défis du G7 au Japon (partie 2)

En savoir plus

FOCUS

Espagne : des salariés dénoncent leurs conditions de travail dans les abattoirs catalans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le "chantage" de la CGT

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 01/02/2010

"Allah" est une marque... protégée

Depuis quelques semaines, l’image d’une Malaisie harmonieuse est écornée. Des églises ont été attaquées à travers le pays à coups de bombes incendiaires ou de pierres. Les musulmans, largement majoritaire dans le pays, sont en colère contre les chrétiens (9 % de la population). Ils leur reprochent d’utiliser le nom d’Allah dans leurs prières.

L’harmonie religieuse et ethnique, l’un des piliers fondateurs de la Malaisie moderne que vante la nouvelle campagne gouvernementale nationale « 1 Malaysia » (« Une seule Malaisie ») est-elle en train de voler en éclats ? Le symbole est en tout cas largement mis à mal depuis quelques semaines…

Musulmans et Chrétiens ne sont plus d’accord. La raison : Un nom. « Allah », pour désigner dieu. Revendiqué par certaines communautés chrétiennes de Malaisie et par« Herald » un journal catholique par qui le scandale est arrivé. 

Après plusieurs affrontements devant les tribunaux, l’affaire a pris une tournure plus violente avec l’attaque de plusieurs lieux de cultes – protestants et catholiques -, puis plus récemment de deux salles de prières musulmanes. Quelques arrestations ont finalement eu lieu, mais le gouvernement gère difficilement la crise. 

Certains analystes voient dans cette flambée de haine religieuse un complot politique et électoral visant à unifier les Malais (60 % de la population composée aussi de Chinois et d’Indiens) derrière l’étendard de l’islam. D’autres préviennent que la religion constitue le dangereux « point de fracture » de la société malaisienne.

 

Emission préparée par Patrick Lovett, Kate Williams et Marie Billon.

Par Cyril PAYEN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/05/2016 Espagne

Espagne : des salariés dénoncent leurs conditions de travail dans les abattoirs catalans

En Espagne, la colère gronde dans les abattoirs catalans. Le pays, qui est le deuxième producteur de porc en Europe, fait face à une concurrence accrue. Conséquence, les...

En savoir plus

25/05/2016 Liberia

Le Liberia s’apprête à reprendre le contrôle de sa sécurité

D'ici la fin du mois de juin, le Liberia va reprendre le contrôle total de sa sécurité, après avoir été assisté pendant treize ans par la MINUL, la force de maintien de la paix...

En savoir plus

24/05/2016 Réfugiés syriens

Vidéo : une ONG chrétienne ramène des réfugiés syriens en Italie

En Italie, la communauté de Sant'Egidio, une ONG chrétienne, organise des "corridors humanitaires" pour faire venir en Italie des familles syriennes réfugiées au Liban. Au début...

En savoir plus

23/05/2016 Tunisie

La Tunisie renforce ses mesures de sécurité pour rassurer les touristes

En Tunisie, la saison touristique qui vient de débuter s'annonce incertaine. Depuis les attentats du Bardo et de Sousse, au cours desquels des touristes étrangers ont été pris...

En savoir plus

20/05/2016 Chine

Vidéo : Pékin s'arme d'une loi pour contrôler les ONG étrangères

La Chine vient de voter une loi pour contrôler les activités des ONG étrangères. Ce texte qui entrera en application en 2017 étend le pouvoir de la police sur ces 1 000 ONG...

En savoir plus