Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 01/02/2010

"Allah" est une marque... protégée

Depuis quelques semaines, l’image d’une Malaisie harmonieuse est écornée. Des églises ont été attaquées à travers le pays à coups de bombes incendiaires ou de pierres. Les musulmans, largement majoritaire dans le pays, sont en colère contre les chrétiens (9 % de la population). Ils leur reprochent d’utiliser le nom d’Allah dans leurs prières.

L’harmonie religieuse et ethnique, l’un des piliers fondateurs de la Malaisie moderne que vante la nouvelle campagne gouvernementale nationale « 1 Malaysia » (« Une seule Malaisie ») est-elle en train de voler en éclats ? Le symbole est en tout cas largement mis à mal depuis quelques semaines…

Musulmans et Chrétiens ne sont plus d’accord. La raison : Un nom. « Allah », pour désigner dieu. Revendiqué par certaines communautés chrétiennes de Malaisie et par« Herald » un journal catholique par qui le scandale est arrivé. 

Après plusieurs affrontements devant les tribunaux, l’affaire a pris une tournure plus violente avec l’attaque de plusieurs lieux de cultes – protestants et catholiques -, puis plus récemment de deux salles de prières musulmanes. Quelques arrestations ont finalement eu lieu, mais le gouvernement gère difficilement la crise. 

Certains analystes voient dans cette flambée de haine religieuse un complot politique et électoral visant à unifier les Malais (60 % de la population composée aussi de Chinois et d’Indiens) derrière l’étendard de l’islam. D’autres préviennent que la religion constitue le dangereux « point de fracture » de la société malaisienne.

 

Emission préparée par Patrick Lovett, Kate Williams et Marie Billon.

Par Cyril PAYEN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

19/12/2014 Pakistan

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

La ville pakistanaise de Peshawar vit au rythme des enterrements des enfants assassinés mardi 16 décembre, lors du raid d’un commando taliban contre une école. Les reporters de...

En savoir plus

18/12/2014 Italie

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

Jeudi marque la journée internationale des migrants. Depuis le début de l'année, ils sont 165 000 à avoir débarqué sur les côtes italiennes. Mais en 2014, 3 419 d'entre eux sont...

En savoir plus

17/12/2014 Ouganda

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

Née des cendres de la guerre civile ougandaise au milieu des années 1980, l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) avait pour ambition de s'emparer du pouvoir en Ouganda. Chassée...

En savoir plus

16/12/2014 Danemark

Vidéo : comment le Danemark aide ses jihadistes à "réintégrer la société"

Le Danemark a mis en place un programme de réhabilitation destiné à ses ressortissants jihadistes qui reviennent de Syrie. Un journaliste de France 24 est allé à la rencontre des...

En savoir plus

15/12/2014 Japon

Automobile : la révolution hydrogène en marche au Japon?

Bientôt, la voiture à hydrogène ne sera plus simplement un prototype exposé dans les salons de l’automobile. Pionnier dans l’hybride avec sa Prius lancée en 1997, Toyota va...

En savoir plus